Comité Ecologique Ariégeois

Association départementale agréée de protection de l'environnement en Ariège

LE COMITÉ ÉCOLOGIQUE ARIÉGEOIS A 40 ANS CETTE ANNÉE ! "40 ans, c’est l’âge où l’on devient ce que l’on est." Charles Peguy

Accueil > Actions > 21 mai 2019 à Ercé la préfète de l’Ariège signe l’arrêté préfectoral réglementant (...)

21 mai 2019 à Ercé la préfète de l’Ariège signe l’arrêté préfectoral réglementant l’emploi du feu dans le cadre de la prévention des incendies de forêt

jeudi 23 mai 2019

Une bonne nouvelle (c’est pas tout les jours) !
La préfecture a réunit l’ensemble des partenaires de la chambre d’agriculture pour dire stop à l’écobuage irresponsable et non contrôlé qui rien qu’en 2019 a détruit (à ce jour) 1350 ha et contraint à dépenser plus de 100.000€ pour assurer la protection des biens et des personnes.
Bon, on n’est pas chien, on se dit que la préfecture bouge un peu sur un problème qui existe en Ariège depuis des siècles et qui devient de plus en plus préoccupant du fait de la déprise humaine en montagne, l’enfrichement des surfaces auparavant prairies fauchées et pâturées et donc l’augmentation considérable de la puiçssance de ces feux.
Curieusement pourtant, ces mesures ne tiennent pas compte des dégâts écologiques de l’écobuage, la destruction de la faune et la flore montagnarde carbonisée par cette technique, l’acidification des terres offrant une opportunité royale à la fougère de remplacer la bruyère, le sol devenant alors non pâturable, la fougère (refusée par nos herbivores) ayant la fâcheuse tendance à envahir et ne laisser aucun espace aux autres plantes qui elles sont ingérées par nos troupeaux.
Ceci sans parler de la quantité colossale de poussières, micro-poussières et CO2 que génère cette technique.
Alors ? le verre est-il à moitié vide ou à moitié plein ?
On se préoccupe de la sécurité, mais uniquement pour les biens et humains de proximité, aucune vision plus large et d’actualité sur ce crime contre la biodiversité qu’est l’écobuage.
Nous ne sommes pas des ayatollahs, cette technique ne disparaîtra pas du jour au lendemain, mais il s’agit de très sérieusement le restreindre et l’encadrer afin de ne pas le faire n’importe ou, n’importe quand ni n’importe comment, la survie faune et flore de nos montagnes en dépend.
Encore un effort Madame la préfète, prolonger votre action plus haut, plus loin, plus large, n’ayez pas peur, la vie de nos montagnes en dépend...


Voir en ligne : Nouvelles rêgles pour l’écobuage ariégeois

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document