Comité Écologique Ariégeois

Association départementale agréée de protection de l'environnement en Ariège

...Il apparaît, en effet, avec une clarté toujours plus aveuglante que ce ne sont ni la famine, ni les tremblements de terre, ni les microbes, ni le cancer, mais que c’est bel et bien l’homme qui constitue pour l’homme le plus grand des dangers... Le suprême danger qui menace aussi bien l’être individuel que les peuples pris dans leur ensemble, c’est le danger psychique. (Carl Gustav Jung - 1944 : "L’Homme à la découverte de son âme")

Accueil > Ailleurs > Discours d’investiture incroyable pour un chef d’État. Ce que vous allez (...)

samedi 28 novembre 2020

Discours d’investiture incroyable pour un chef d’État. Ce que vous allez entendre est de l’Écologie totale...

Discours d’investiture incroyable pour un chef d’État. Incroyable pour nous en Europe qui sommes dirigés par des technocrates "hors sol" et carriéristes. Ce que vous allez entendre est de l’Écologie véritable, totale, sociale, unifiée ...
Ce discours a donc toute sa place dans le site du Comité Écologique Ariégeois et nous sommes fiers de le placer en évidence.
Souhaitons maintenant que ce discours soit suivi, expérimenté et vécu en Bolivie peut-être mais aussi partout dans le monde. Que les consciences véritables s’expriment de plus en plus partout et solidairement. Pour imposer pacifiquement et avec force un "chemin de vie" comme le dit à plusieurs reprises David Choquehuanca, vice-président de la Bolivie. Ces quinze minutes suivantes sont son discours d’investiture.

Présentation :
Le 8 novembre dernier, le nouveau vice-président bolivien David Choquehuanca a tenu son discours d’investiture devant des représentants de pays étrangers et des différents peuples de la Bolivie, rapporte Abya Yala Europe. Avec des références aux dieux et à la Terre-mère, il en appelle à un retour à la sagesse et à l’héritage culturel des peuples indigènes, qui vivaient en harmonie entre eux et avec leur environnement. Le temps de l’égocentrisme est terminé au profit de l’ère de la communauté et de la reconnexion avec la nature et le vivant. À l’heure où la planète et ses habitants souffrent de plus en plus des dérives d’une soif inassouvie de croissance, ce plaidoyer émouvant pour un retour à l’équilibre semble être d’autant plus nécessaire.

https://youtu.be/xLnTJ7WoI10