Comité Ecologique Ariégeois

Association départementale agréée de protection de l'environnement en Ariège

LE COMITÉ ÉCOLOGIQUE ARIÉGEOIS A 40 ANS CETTE ANNÉE ! Rendez-vous à la prochaine AG pour fêter l’évènement

Accueil > Actions > Aménagements en milieux naturels > Aménagement en montagne > À GUZET L’EAU A BON DOS

vendredi 8 février 2019

À GUZET L’EAU A BON DOS

DEPUIS LONGTEMPS DÉJÀ LA "SÉCURISATION" DE L’APPROVISIONNEMENT EN EAU POTABLE EST UN BON PRÉTEXTE POUR FAIRE PASSER DES PROJETS QUI NE DISENT PAS LEUR NOM.

(Tous les documents-photos de cette page sont cliquables pour agrandir - cliquer sur la croix du document pour reprendre la lecture de l’article)


Déjà en 1988 la sécurisation des besoins en eau de la station de Guzet servait de prétexte à des travaux illégaux qui ont défiguré le site de Gérac et l’épaule du Séron. Le but annoncé était d’ouvrir un passage de 12m de large vers la vallée de Turguilla et Romedo en Espagne pour créer un nouveau domaine skiable de grande envergure. Mais il fallait surtout que personne ne le sache !

2 juillet 1988 – un extrait du Registre des délibérations du Syndicat Intercommunal de Guzet :

« ...piste de Turguilla : l’urgence impérative de conforter l’actuelle adduction d’eau ne fait aucun doute. Par contre il est évident que la surlargeur de la piste ne peut se justifier dans l’immédiat. Le raisonnable est cependant de faire du définitif ».

Ce qui est croustillant est qu’à l’époque l’existence de la source de Gérac était niée avec virulence par tout le monde et que l’eau devait à tout prix provenir de l’étang d’Astoue dans la vallée de Turguilla .
Extrait des cahiers du Couserans de décembre 1989 :JPEG
Aujourd’hui comme hier la source de Gérac débite environ 24lt/sec en moyenne !
Alors que les travaux avaient déjà commencé illégalement, mais avec l’accord tacite, voir le soutien actif des élus et de l’administration, le CEA, aidé par des sympathisants et par d’autres associations, a bloqué le chantier au mois de juillet 1989.

Pour consulter l’historique complet allez voir le PDF ci-contre

.

Dans la panique un tuyau en plastique venant de l’étang d’Astoue fut accroché dans le falaise. « Ça ne tiendra pas l’hiver ! » avait été répondu aux écolos qui avaient déjà proposé cette solution. Ce tuyau y est toujours et fonctionne très bien quand personne oublie de laisser circuler l’eau pour qu’il ne gèle pas.
Finalement la source de Gérac, qui n’existait pas, fut captée, sans autorisation. Deux pompes remontent l’eau sur un peu plus de 100m vers le réservoir au col de Gérac qui l’envoie ensuite par la conduite dans la piste qui mène de Gérac à Guzet.

De sérieux risques de pollution de la source persistent depuis

Ce n’est qu’en 2003 que le captage fut régularisé en s’appuyant sur une étude de l’Hydrogéologue départemental. Il y préconisait fermement la réalisation d’un périmètre de protection immédiat clôturé pour empêcher les animaux d’accéder au lit et au berges du ruisseau. Il exigeait aussi l’installation d’une barrière pour éviter que les voitures passent à gué le ruisseau de Gérac en amont des pertes. Une étude a été faite en 1991, elle a été annulée en 2003 par l’auteur, M. Mangin.

Le problème grave est que cette source est alimentée par un système karstique qui draine par des pertes les eaux d’une grande partie du cirque de Gérac. Deux pertes sont bien visibles juste en contre-bas du parking dans le lit du ruisseau de Gérac. Ces systèmes karstiques sont formés par des "tuyaux" et ne filtrent quasiment pas les eaux.

Photo du 5 septembre 2018 depuis le Pic de Séron.JPEG
La barrière fut vite contournée par des 4X4, pliée et ouverte depuis longtemps.
Photo du 17 septembre 2018JPEG

Le périmètre clôturé ne fut jamais réalisé. Les troupeaux se baladent à proximité des pertes qui alimentent la source. Sans parler des humains qui, pressés, laissent leur petits cadeaux à la nature dans le talus au dessus du ruisseau en bordure du parking.
Pas de problèmes. Un peu de chlore dans l’eau, et elle devient potable !

Dans son rapport de 2003, Monsieur Mangin, l’hydrogéologue, note même qu’il y a trouvé les restes d’un cadavre de cheval.PNG

Il enchaîne sur le risque de pollution que représente le stationnement et la circulation sauvage de véhicules motorisés.PNG

Dans l’enquête publique en 2016 nous avions proposé de fermer l’accès pour les voitures à l’entrée du cirque au niveau du transformateur. (secours et entretien du réservoir et captage excepté) Un parking en épi sur les surlargeurs de la route juste avant l’arrivé dans le cirque peut être facilement réalisé sur plusieurs centaines de mètres.
Il apparaît assez clairement que « la sécurisation de l’alimentation en eau potable » est juste un alibi creux pour justifier la profonde modification du cirque de Gérac que serait la construction d’une retenue d’eau pour alimenter les canons à neige.
Lors de la réunion du Comité Syndical du Syndicat Mixte de Guzet (SMG) du 12 décembre 2014 Madame Téki, mairesse de Seix, vice-présidente du conseil départemental et présidente du SMG n’exprime pas autre chose selon le compte-rendu :PNG

Dés le début, en 1991 le problème du risque de pollution du « système karstique binaire » (Mangin) alimentant la source de Gérac a été clairement établi et imposé par des arrêtés préfectoraux. Depuis strictement rien n’a été fait pour protéger la ressource en eau de la station !

Photos de la source de Gérac le 6 janvier 2017JPEGLe captage est délabré, la porte sans cadenas, tombe dés qu’on l’ouvre ! En septembre 2018 rien n’avait changé.JPEG Le banc calcaire fait de blocs disloqués récupère toutes les eaux de ruissellement du vallon amont et les dirige vers la source. On peut entendre le bruit de l’eau qui coule entre les blocs.

D’autre solutions sont pourtant possibles

Sur le versant nord-ouest du Freychet une « cuvette » se prête parfaitement pour y construire une retenue similaire (à condition qu’on juge judicieux de dépenser 4,5 millions d’euros pour fabriquer de la neige artificielle qui risque d’avoir fondu au sol plus vite que les skieurs vu les prévisions de Météo-France pour l’horizon 2030)
En plus, comme elle serait située en dehors des zones à avalanches elle ne nécessiterait pas la construction de par-avalanches coûteux. Les déblais issus du creusement de la retenue n’auraient pas à être déplaces depuis Gérac jusqu sur la piste du Dôme (120 000m3) sur plusieurs km, puisque le zone de remblaiement des pistes se trouve juste au dessus de la retenue proposée. L’économie serait de 1,5 millions d’euros.
Photo du 28 décembre 2016 depuis le sommet du Freychet
JPEG

Alors pourquoi cet acharnement à occuper et détruire coûte que coûte le site de Gérac qui se remet doucement des dégâts causés par les travaux illégaux de 1989 ?
Une activité « été » était annoncé dans l’enquête publique. Des pédalos et des boutiques à frites, un restaurant, de l’hébergement ?
En tout état de cause, la PLU de la commune d’Ustou le permet déjà.PNG

Nous ne pouvons nous empêcher de penser que certains projets élaborés lors de la demande d’Unité Touristique Nouvelle (UTN) de 1987-89 n’ont peut-être pas encore été abandonnés par certains.
Surtout qu’ils permettraient d’atteindre des altitudes plus élevées qui manquent cruellement aujourd’hui pour maintenir à tout prix l’activité ruineuse du « tout ski » en perte de vitesse .
Le nombre de journées ski alpin a diminué de 30% entre 2005/6 et 2016/17, celui de ski de fond de 48% pour la même période dans les Pyrénées (Source : Confédération Pyrénéenne du Tourisme) le phénomène est pareil ailleurs en Europe.

Un extrait du dossier d’UTN de 1987-89 :PNG

Nous insistons sur le fait que ce n’est pas l’extension du domaine occupé par l’activité ski qui va faire vivre la station. Tout au contraire il est impératif de resserrer les équipements dans le domaine déjà dénaturé en les modernisant tout en restaurant et en préservant les zones restées sauvages qui seront les atouts de demain.

Au dernières nouvelles des études supplémentaires auraient été demandées au Syndicat Mixte de Guzet Neige.

Pour des d’informations plus complètes vous pouvez consulter les Pdf ci-dessous ;

On lâchera rien, le temps est avec nous !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document