Comité Ecologique Ariégeois

Association départementale agréée de protection de l'environnement en Ariège

LE COMITÉ ÉCOLOGIQUE ARIÉGEOIS A 40 ANS CETTE ANNÉE ! "40 ans, c’est l’âge où l’on devient ce que l’on est." Charles Peguy

Accueil > Actions > Protection : Faune, Flore, Forêts > Espèces animales > Ours > Une rencontre avec l’ourse très politique…

samedi 15 juin 2019

Une rencontre avec l’ourse très politique…

Vendredi 14 Juin 9h du matin dans la vallée de l’Estours, commune de Seix, Haut Couserans.
Nicolas, jeune randonneur marche le long du ruisseau sur le GR10, seul.
Là, il rencontre un ourson puis sa mère qui (comme d’habitude dans ces cas là) menace, effraie le randonneur par une simulation d’attaque.

Le randonneur a pris la fuite, l’ourse a stoppé la manœuvre d’intimidation dès que Nicolas s’était éloigné suffisamment de son ourson.
Nicolas a eu très peur, on le comprend. Ses jours étaient-ils en danger ? Oui s’il avait tenté de s’approcher encore de l’ourson, non s’il se met en retrait sans provocation, ce qu’il a fait.

Jusque là, on a affaire à un incident somme toute banal dans une nature sauvage ; sans blessures ni drame.
Mais voilà la politique qui pointe son nez : la maire de Seix, Madame Christine Tequi, prend prétexte de cet incident pour écrire une lettre au Président de la République exigeant le retrait de la quarantaine d’ours des Pyrénées afin que cette situation ne puisse plus se reproduire...
Rappelons qu’en 200 ans et sur l’ensemble du territoire Français aucun accident mortel (pour l’homme) n’est à déplorer suite à une rencontre avec un ours, que l’ONCFS, analysant les 495 rencontres avec l’ours entre 1996 et 2010 dans les Pyrénées française, a recensé 4 rencontres qui ont donné lieu à un comportement agressif de l’ours et à chaque fois du fait d’une femelle suitée, ces 4 rencontres n’ayant pas provoqué de blessures.
La montagne peut être dangereuse (chutes, glissades, orages, avalanches etc.), la nature (faune et flore) sauvage peut être potentiellement dangereuse, mais c’est justement cette confrontation que l’on recherche en randonnant en montagne, retrouver des sensations perdues dans notre monde aseptisé et urbain.
Depuis 200 ans, combien d’accidents en montagne ? Combien d’accidents de chasse ?
Comment font les Espagnols, les Italiens, les Slovènes et les Croates pour cohabiter avec l’ours ?
L’ours brun est un animal potentiellement dangereux, comme la nature sauvage est potentiellement dangereuse, va-t-on supprimer tous les espaces sauvages sous ce prétexte ?
Madame Tequi ferait bien de raison garder, apprendre à relativiser et éviter de raviver les passions qui animent le débat autour de l’ours en Ariège. Apprenons à cohabiter avec la nature telle qu’elle est, telle qu’elle a toujours été au lieu de vouloir éliminer tout ce qui gène.

Messages

  • J’ai failli glisser sur un pierrier (amoncellement de pierres dans un goulet d’avalanches) dans les environs de Seix. J’ai eu affreusement peur.
    Mme Tequi, voulez-vous bien écrire au Président de la République de supprimer les pierriers des Pyrénées ?
    Et aussi pour les névés glissants en hiver qui font vraiment peur quand on les traverse...
    Et aussi pour les avalanches de neige ou de pierres qui font vraiment peur quand on passe en-dessous...
    Et aussi je vous suggère d’écrire au président pour empêcher les troupeaux de vaches de monter en estive car elles font peur quand le sentier traverse les troupeaux...
    Et tant que vous y êtes, écrivez aussi pour qu’il nous évite la présence des sangliers, des cerfs qui ont de si grands bois et surtout des chasseurs qui me font extrêmement peur car ils tuent beaucoup plus de gens que les ours qui n’en ont pas molesté un seul depuis 200 ans...!

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document