Comité Écologique Ariégeois

Association départementale agréée de protection de l'environnement en Ariège

« Je ne vois qu’un moyen de savoir jusqu’où l’on peut aller : c’est de se mettre en route et de marcher » Henri Bergson

Accueil > Ressources > Documents divers > "Le monde sans fin" - une BD pour comprendre les liens entre Energie, (...)

dimanche 11 septembre 2022

"Le monde sans fin" - une BD pour comprendre les liens entre Energie, Travail, Démographie, Environnement et la fin de tout ça ?

Des ouvrages et auteurs intéressants à connaître et à lire pour une société plus écologique, solidaire et humaine
Cet article/blog n’est surtout pas exhaustif et certainement critiquable de ce point de vue, mais il permettra d’ouvrir des perspectives journalistiques et livresques à plusieurs d’entre vous qui ne connaîtriez pas ces journaux, magazines, revues, livres axés sur l’environnement, l’écologie mais dans un souci de sobriété ; et les relations humaines dans celui de la solidarité et du "vivre mieux".

Cet article est amené à s’étoffer. Aussi n’hésitez pas à nous transmettre vos lectures et médias non listés ici.

MàJ du 11 septembre 2022
Une BD parue en 2021 devrait nous interpeler quand on s’intéresse aux impacts du monde de l’énergie sur la démographie et l’environnement. Et la fin du voyage ?

Le monde sans fin, de Christophe Blain [1] et Jean-Marc Jancovici [2] qu’on ne présente plus. Edition Dargaud. [3]
Pour se faire une idée de la structure mentale de Jancovici, vous pouvez lire et écouter cette émission de France culture qui le reçoit.

Une BD, donc, considérable puisqu’elle comprend 193 pages de dessins et textes en bulles. A la fois pédagogique, humoristique, explicative.
Idéale pour les jeunes qui n’imaginent pas toujours les relations des activités humaines globales avec leur propre place dans la société et l’environnement.
Mais en tant qu’adulte versé moyennement dans ces domaines, on y apprend plein de choses et surtout cette BD permet de les mettre en relation.

Relativement chère pour beaucoup (28€), elle doit se retrouver dans les bibliothèques. Leur proposer de l’acheter si elle n’y est pas...

Quelques extraits (cliquer pour de meilleures résolutions d’images) :


Commencé le 13 août 2022

Des journaux :

En Ariège est édité le journal papier TAPAGE
TAPAGE est un espace de partage, d’échange, d’info mais pas celle dictée par les lobbies qui oublient l’essentiel… Le perma-culturel ! Réalisé avec des petits moyens, avec grand plaisir, résolument indépendant. A la portée de tous ceux qui créent, sèment, aiment le solutions plus que les problèmes, les leçons moins que les poèmes.

Il est vendu dans les commerces et kiosques de presse dans toute l’Ariège et ses franges...

Plus régionalement existe le journal papier L’EMPAILLÉ. Journal pour l’environnement, les faits politiques et de société de la région Midi-Pyrénées.

Pour l’achat du journal voir la liste des diffuseurs :
https://lempaille.fr/auto-diffusion
adresse de contact : empaille@riseup.net

Ensuite, on passe au niveau national avec un des journaux alternatifs historique LA DÉCROISSANCE , ex "Casseur de pubs", mensuel.
La Décroissance numéro double n°191 de juillet-août 2022 est en kiosque le mercredi 6 juillet, en France et dans 10 pays. Articles passionnants à lire, vivants et très pensés. Dans les kiosques et marchands de journaux.

Toujours national, le journal FAKIR, fondé par François Ruffin et Fabian Lemaire, trimestriel. Journal militant, vivant, joyeux disant les choses que les autres ne disent pas. Son slogan : "Journal fâché avec tout le monde. Ou presque." Dans tous les kiosques et marchands de journaux.

***

Dans un autre genre, il y a les magazines, plus ludiques et sociétaux que les précédents. Ils sont là plutôt pour se faire plaisir mais aussi pour ouvrir des perspectives ...

KAIZEN.
Il est né en mars 2012, fruit de la rencontre de 3 personnes : Cyril Dion, co-fondateur du mouvement colibris, Pascal Greboval, journalise et photographe indépendant, Yvan Saint jours, fondateur du magazine : la maison écologique.

On le trouve en kiosques et marchands de journaux.

WE DEMAIN. Une revue trimestrielle disponible en kiosque et en librairie. "Une équipe de journalistes, d’experts et de correspondants qui informent et avertissent sur les bonnes initiatives, les avancées réelles pour mieux vivre ensemble".
Un peu élitiste comme revue...

On le trouve en kiosques et marchands de journaux.

VIVRE BIO pour la santé, l’alimentation et l’habitation…un magazine plutôt ludique donc.

"Chaque numéro est une mine d’informations autour de la cosmétique, la santé, le bien-être, la mode, la nutrition et l’habitat.

Vivre Bio propose l’ensemble des rubriques susceptibles de vous plaire (des articles, agendas, shopping, actus...), des sujets variés et pratiques".

Mensuel : kiosques et marchands de journaux.

TERRA DARWIN "Terra Darwin c’est un magazine sur les animaux et la nature, sur les sciences, les voyages et le mieux-vivre mais c’est aussi une association engagée dans la protection de la biodiversité et l’exploration."

***

Enfin, les médias-web dont le thème est l’écologie et les relations sociales sont pléthores. Notamment parce que chaque titre journalistique (du Monde à Valeurs Actuelles) se targue de se préoccuper d’environnement à l’instar des partis politiques qui ont verdi leur fonds de commerce depuis quelques années.

Ne sont pas concernés par cette hypocrisie ambiante, les journaux/web ci-dessous :

Le plus connu et le plus en phase avec un environnement défendu et préservé est REPORTERRE "Reporterre est un média indépendant dédié à l’écologie sous toutes ses formes. Le journal est géré par une association d’intérêt général à but non lucratif, et n’a donc pas d’actionnaire. Il emploie une équipe de journalistes professionnels, et de nombreux contributeurs. Le journal est en accès libre, sans publicité, et financé à 97% par les dons de ses lecteurs."

VERTIGO
Fondé en 2000, VertigO est une revue scientifique interdisciplinaire de sciences naturelles et de sciences humaines dont les articles sont soumis aux règles usuelles d’évaluation par un comité de pairs. Elle assure la promotion et la diffusion au sein de la francophonie de recherches et d’analyses scientifiques sur les grands problèmes environnementaux contemporains. En moins de 8 ans, elle a réussi à s’imposer au plan international comme étant la première revue électronique francophone en importance dans le domaine des sciences de l’environnement (http://vertigo.revues.org).

La revue « Éducation relative à l’environnement : Regards - Recherches – Réflexions » a pour mission la diffusion, l’échange et la discussion des activités et des productions de recherche dans ce domaine en vue de contribuer à enrichir l’action éducative. Revue francophone, cette revue internationale stimule la production et permet la diffusion de textes originaux qui contribuent à l’avancement des connaissances et à la réflexion critique dans le domaine de l’éducation relative à l’environnement et de champs connexes.

Et 30 revues axées sur l’environnement, souvent à but et moyens universitaires et scientifiques.

Des auteurs liés à l’environnement à connaître :
Arne Næss : « Nous ne disons pas que chaque être vivant a la même valeur que l’humain, mais qu’il possède une valeur intrinsèque qui n’est pas quantifiable. Il n’est pas égal ou inégal. Il a un droit à vivre et à prospérer. Je peux tuer un moustique s’il est sur le visage de mon bébé mais je ne dirai jamais que j’ai un droit à la vie supérieur à celui d’un moustique. »

Des militants pour la paix

Avec tous ces médias à votre disposition, vous avez de quoi passer un été intéressant et intelligent ?


[1Blueberry- Quai d’Orsay

[2"L’Avenir climatique, quel temps ferons-nous ?" (Points), "Dormez tranquille jusqu’en 2100" (Odile Jacob) ou "C’est maintenant !

[3Pour Jean-Marc Jancovici qui est une des figures les plus controversées du Landerneau sciento-journalistique, REPORTERRE, faisant deux articles sur lui, conclus le 1er ainsi :
Récapitulons : Jean-Marc Jancovici est un polytechnicien au franc-parler, fortuné mais prônant la décroissance, vulgarisateur adulé par beaucoup mais considéré par d’aucuns comme un gourou. La question essentielle est cependant celle-ci : a-t-il raison ? C’est ce que nous allons examiner dans le deuxième volet de cette enquête, Jean-Marc Jancovici : « Je ne suis pas un scientifique ».
Il est, de plus, fer-de-lance des nucléaristes en France. Et ne dédaigne pas les gaz de schistes !!! Mais est-ce une raison pour mépriser ses explications ? Article 2 de REPORTERRE

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document