Comité Écologique Ariégeois

Association départementale agréée de protection de l'environnement en Ariège

« Je ne vois qu’un moyen de savoir jusqu’où l’on peut aller : c’est de se mettre en route et de marcher » Henri Bergson

Accueil > L’association > Vie de l’association > Evènements où nous étions présents > Report de l’audience du procès de 6 "responsables" du monde rural

mercredi 20 avril 2022

Report de l’audience du procès de 6 "responsables" du monde rural

L’audience pour cette affaire a été reportée au 18 octobre 2022 - 14 h

MàJ du 20 avril 2022 - Les 6 prévenus responsables du déferlement de violence et de haine du 5 mai 2018 à La Bastide de Sérou, se sont vus signifier hier (19 avril) au tribunal de Foix le report de l’audience au 18 octobre 2022. Il s’agit de Clémence Biard, Philippe Lacube, Rémi Toulis, Jean-Luc Fernandez, Jean-Pierre Mirouze et Cédric Munoz.
Le CEA était aussi là pour représenter les associations DAME, FERUS, FNE-MP, Apra Le Chabot et le CEA.

Nous faisons remarquer aux rédacteurs de la Dépêche du Midi que l’article intitulé Procès de la ruralité.... est un abus de langage. Qui peut faire le procès de la ruralité ? La ruralité est un état pas une action. Alors que les actions des "responsables" de la journée du 5 mai 2018, elles, peuvent se voir infliger un procès.
Un 2ème article (premier en date) intitulé "le procès de La Bastide-de-Sérou..." est tout aussi abusif. La Bastide de Sérou n’est nullement responsable des actions du 5 mai même si l’ancien maire qui nous avait loué la salle sans problème, s’est retrouvé par la suite aux côtés des "assaillants".
On sent bien la gêne du journal quotidien pour couvrir ces évènements...


MàJ du 16 avril 2022. On a appris que l’audience du procès de 6 "responsables" du monde rural pour entrave concertée et avec menace à l’exercice de la liberté de réunion, est reportée au mois de septembre à une date non fixée.
Il fallait un peu s’y attendre à la veille d’un second tour électoral problématique...


MàJ du 30 mars 2022
19 avril 2022 prochain : Procès de 6 "responsables" du monde rural pour entrave concertée et avec menace à l’exercice de la liberté de réunion, suite à leur appel à manifester contre les associations de défense de l’environnement qui tenaient leur "État des lieux de l’Environnement en Ariège" le 5 mai 2018 (voir dans la suite de ce blog). Précisons que cette manifestation "du monde rural" avait été organisée sans avoir été déclarée en Préfecture.
Et quand on dit "appel à manifester" ce n’était pas seulement une manifestation normale qu’ils ont d’ailleurs appelée "contre-manifestation" alors que les Associations de Protection de la Nature et de l’Environnement étaient rassemblées en réunion publique à l’intérieur de locaux loués par la Mairie de la Bastide de Sérou et éloignés de la voie publique

Voyez dans ces deux vidéos un aperçu de la violence et des propos des manifestants qui s’adonnent ce jour-là à une incitation à la guerre civile ni plus ni moins. Et ça c’est grave ! :
https://www.youtube.com/watch?v=NlqX4XPwtVM

https://youtu.be/Pwbn00MuDXg

Alors, bien sûr, à l’heure où il faut se retrouver face aux conséquences judiciaires de ces conduites indéfendables d’appel à la haine, de menaces caractérisées et de manifestation de force hostile, la FDSEA et JA d’Ariège demandent de nouveau à leurs syndiqués de venir manifester à Foix ce même jour.

Ils n’ont rien retenu de cet épisode détestable anti-démocratique et veulent, de plus, intimider les juges, les élus locaux et la population.

Lu dans "Terre d’Ariège", organe de la chambre d’agriculture :
Le 19 avril, six représentants du monde rural devront faire face à la justice. Ensemble soutenons les !
Le 5 mai 2018, une quinzaine d’associations environnementalistes avait pris possession
(!!! notez le terme péjoratif alors que la salle avait été octroyée officiellement par le maire- NDLR) de la salle des fêtes de la Bastide-de-Sérou afin de dresser un “état des lieux de l’environnement” dans le département.

Face à ce rassemblement, le monde agricole et le monde rural s’étaient réunis au cours d’une manifestation pacifique (voir le pacifisme dans les diverses vidéos de cet épisode ! NDLR) pour faire opposition à ce rassemblement.
Signé FDSEA et JA

Gageons que les garants de la justice républicaine ne se laisseront pas facilement intimider par les hors-la-loi du 5 mai 2018.
Le CEA

Alors que les agriculteurs pensent qu’on les maltraite dans nos observations écologiques, plusieurs études de scientifiques toulousains recensent énormément de pesticides, insecticides et polluants plastiques dans nos montagnes et nos lacs ariégeois :
https://cea09ecologie.org/spip.php?breve858
https://cea09ecologie.org/spip.php?breve539
Ainsi que dans la nourriture : Que Choisir du 24 mars 2022

Pourquoi s’insurgent-ils contre nos alertes ? Ne devraient-ils pas se rebeller contre les techniciens, syndicats, industriels qui les poussent à utiliser ces produits qui nous empoisonnent tous et dont ils ne sont pas épargnés ?


12 mai 2018
Une adresse mail a été créée pour centraliser tout ce qui concerne cette journée. Plaintes, témoignages, bilans, commentaires … seront envoyés vers cette adresse (texte, images, vidéos…).
5mai2018labastide@gmail.com

Communiqué de presse des Associations et Collectifs organisateurs de la journée du 5 mai

5 mai : communiqué des associations environnementales participantes

Samedi 5 mai à La Bastide de Sérou, une quinzaine d’associations et collectifs de protection de la nature et de la qualité de vie en Ariège, organisaient une journée pour dresser un état des lieux de l’environnement de notre département. C’est ce même jour que l’ASPAP, la fédération de chasse, les syndicats professionnels agricoles ont choisi pour appeler leurs adhérents à une « contre-manifestation » sur les mêmes lieux qui s’est avérée extrêmement violente à la fois physiquement et dans les propos tenus....

(la suite dans le PDF ci-contre)


Tentative de dialogue

Malgré cette violence, nous avons accepté de recevoir les quatre représentants des manifestants qui ont voulu nous rencontrer et leur avons proposé un dialogue apaisé. Ci-contre le résumé de cet intermède.



Un aperçu de la violence et des propos des manifestants :
https://youtu.be/Pwbn00MuDXg


Dans Mediapart, un observateur a couvert l’évènement ICI
Dans LDDM, on relate l’agression de deux personnes par des chasseurs et le saccage de leur voiture ICI
Dans le blog de Michel Teychenné un article percutant sur ces évènements ICI
Europe Ecologie Les Verts dénonce également ces excès.
Le Député de l’Ariège Michel Larive réagit à ces évènements.
La Confédération Paysanne Ariège se désolidarise de la "contre manifestation" du 5 mai. Voir également la note en bas de page [1]

LDDM:Les organisateurs dénoncent des violences
Réaction_Député_M.Larive
Communiqué EELV Ariège -Etat des lieux-Labastide
Mise au point de la Conf09 au sujet du 5 mai
Athmosphère calme et attentive pour l’Etat des Lieux de l’environnement
Etat de siège à Labastide de Sérou ?
Barricades et troncs d’arbres ! Quand même !
Et tracteurs payés avec nos subventions

La vidéo de France 3 sur le sujet est visible sur cette page.

Vous voulez avoir un aperçu de l’état d’esprit des manifestants ? Voyez cette vidéo : https://youtu.be/NlqX4XPwtVM

Ainsi que cette page montrant l’acharnement contre deux personnes et le vandalisme sur leur véhicule.

Madame la Députée B. Taurine, a exprimé à l’Assemblée Nationale son effarement devant le comportement de la FDC de l’Ariège à son égard et a dénoncé également les comportements agressifs et dangereux des manifestants du 5 mai. ICI
(même si vous n’avez pas de compte Facebook, ce qui vous honore, vous devez outrepasser la demande de connexion ou d’inscription - par le bouton "Plus tard" - et vous aurez la page demandée)

Le Président du CD, Henri Nayrou, met, quant à lui, de l’huile sur le feu au sujet des évènements du 5 mai. Et il est très content de ce qui s’est passé. Dont acte !
(cliquer pour agrandir)

Après le 5 mai 2018, lettre aux élus ariégeois

Nous décidons de joindre chaque élu du département pour leur demander s’ils cautionnent ce qui s’est passé. PDF ci-contre
Le site Azinat décide de relayer l’intégralité de cette lettre : ICI




Suite à cette lettre ouverte, Henri Nayrou répond aux associations :
(cliquer pour agrandir)











Et les associations réagissent :

Lettre ouverte à Mr Nayrou

[1« La Confédération paysanne, qui s’est toujours illustrée par ses actions non violentes, tient à se désolidariser des insultes, intimidations et autres menaces proférées à l’encontre d’individus réunis pour partager et échanger sur leurs idées.

Comme nous l’avions annoncé par communiqué de presse, notre syndicat n’appelait pas à participer à la « contre-manifestation » organisée par une partie du monde rural. La Confédération paysanne exprimait dans ce communiqué de presse et lors de la conférence de presse du 5 mai à la Bastide, son incompréhension de la participation à cet état des lieux des atteintes à l’environnement en Ariège de trois associations, à savoir Férus, l’Adet et L214.

Mais il est bien entendu que le fait d’être choqué ne remet pas en cause la liberté de penser, de se réunir et de s’exprimer, à laquelle nous sommes fortement attachés ! Syndicalistes responsables, nous ne pouvons cautionner des propos démagogiques aux relents nauséabonds » écrit notamment David Eychenne, porte-parole de la Confédération paysanne en Ariège.

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document