Comité Écologique Ariégeois

Association départementale agréée de protection de l'environnement en Ariège

Il ne faut pas s’accrocher aux alternatives en se disant qu’elles vont changer la société. La société changera quand la morale et l’éthique investiront notre réflexion. Chacun doit travailler en profondeur pour parvenir à un certain niveau de responsabilité et de conscience et surtout à cette dimension sacrée qui nous fait regarder la vie comme un don magnifique à préserver. (Pierre Rabhi 21 avril 2020)

Accueil > Actions > Eau > Défense des cours d’eau > Effondrement piscicole dans la rivière Ariège ...

mercredi 27 juin 2018

Effondrement piscicole dans la rivière Ariège ...

Réunion le 26 Juin dernier du comité de pilotage du schéma de Cohérence Territoriale, objectif : Comprendre et réagir devant l’hécatombe des salmonidés dans la rivière Ariège depuis 10 ans.

Retenue d’Orgeix
Retenue d’Orgeix

A l’initiative de la Fédération de Pêche de l’Ariège, des études ont permis de déterminer les causes de l’effondrement piscicole constaté ces dernières années sur les 57 kms de la rivière Ariège, d’Ax-les Thermes à Varilhes.
Il s’avère que cet effondrement est dû à la présence de Bryozoaires qui expulsent une multitude de parasites dans l’eau lorsque celle-ci atteint une température supérieure à 14 degrés. Il se fixe alors sur les organes internes des poissons (foie, reins) provoquant une maladie rénale proliférative extrêmement contagieuse (PKD).

Les APNE alertent la préfète

Cette maladie provient d’un parasite qui se développe à l’intérieur d’une algue ou d’un animal appelé bryozoaire qui se fixe sur les cailloux et préfère les endroits ombragés.
Les bryozoaires expulsent les parasites dans l’eau qui vont se fixer sur les poissons (foie et reins des salmonidés) dès que la température des eaux dépasse les 14 degrés.
Pour le moment à notre connaissance, aucune pisciculture de l’Ariège n’est atteinte.

La rivière Ariège est infectée sur 57 km, de Ax jusqu’à Varilhes, ainsi que l’Oriège et la Lauze.

Les poissons 0+ (juvéniles) sont les plus infectés. L’un des problèmes serait le barrage d’Orgeix où il a été trouvé un maximum d’algues infectées par le parasite prêt à se disperser dans le cours d’eau en 2017.

Le stress favorise l’accès à la maladie ; par contre certains poissons peuvent être immunisés, ils sont alors porteurs sains. Pour visualiser les "bestioles", voyez cette page : ICI

Ce qui a été occulté aussi ce sont des problèmes de pollution constatés par le SMDEA : des rejets sauvages sur AX d’un restaurateur et de certains terrains de Camping , ainsi que 12 rejets domestiques dans l’Ariège et 19 dans la Lauze (un affluent de l’Ariège) et 7 rejets d’eau chaude !!!

L’agence de l’eau prévoit une étude au niveau national , de son coté la fédé de pêche passe en Phase3 avec les études sur les autres cours d’eau du département dont les résultats seront communiqués en novembre ou décembre 2018.

Salmonidé

L’association le Chabot, présente lors de cette réunion COPIL du 26 Juin est intervenue sur ce dossier pour demander :
 Les études c’est bien mais elles coutent chers et il faudrait aussi que des mesures soient prises rapidement.
 Que EDF prenne ses responsabilités en augmentant le débit réservé des barrages en commençant par celui d’Orgeix afin d’éviter l’augmentation de température .
 Que nous soient communiqués le rapport avec les lieux sur ces rejets par la fédé qui s’est tournée vers la DDT afin d’avoir son accord et qui a fait la sourde oreille.
 Pourquoi le SMDEA n’avait pas informé l’AFB (Agence française pour la biodiversité) sur ces problèmes de rejets.
 que la DDT09 prennent aussi ses responsabilités sur tous ces rejets , le maire de AX fera un courrier en ce sens.
Préconisations de JP Jenn :

Que les pécheurs soient informés par la fédération de cette maladie qui peut se propager dans d’autres cours d’eau. En effet en prévention, les pêcheurs ayant des semelles en feutre ou des waders en néoprène devront les désinfecter s’ils vont pêcher dans ces cours d’eau. De même les pratiquants de canoë ou raft et autres qui emploient des combinaisons en néoprène devraient désinfecter leur tenue lorsqu’ils évoluent dans ces secteurs.

Messages

  • Bonjour,

    Ma question se porterait sur la désinfection des semelles feutre, pendant combien de temps sont-elles contaminantes après une séance de pêche dans l’ariege.
    Quel désinfectant doit on utiliser ?
    Tant que la température de l’eau reste inférieure à 14 degrés es que la maladie due à ce bryozoaire reste vraiment inactif ?
    Merci pour votre réponse, Mr Dumouch.

  • Bonjour Mr 

    Merci de nous avoir contactés. A votre question assez précise, je serais tenté de répondre que les moyens les plus simples sont souvent ceux qui ont les meilleurs résultats et qui déséquilibrent le moins d’autres vecteurs.

    Je pense donc à cette solution : chez vous, laver vos bottes à l’eau claire dans l’herbe et les mettre à sécher au soleil une petite heure. Ainsi l’eau va entraîner les déchets dans la terre qui va transformer cela tandis que les rayons du soleil désinfecteront définitivement toute particule problématique.

    Bien cordialement à vous

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document