Comité Ecologique Ariégeois

Association départementale agréée de protection de l'environnement en Ariège

LE COMITÉ ÉCOLOGIQUE ARIÉGEOIS A 40 ANS CETTE ANNÉE ! "40 ans, c’est l’âge où l’on devient ce que l’on est." Charles Peguy

Accueil > Actions > Urbanisme > Actions liées à l’urbanisme et suivies par le CEA > Le projet (inutile) de parking à Pamiers ne se fera pas. Le CEA salue cette (...)

jeudi 11 juillet 2019

Le projet (inutile) de parking à Pamiers ne se fera pas. Le CEA salue cette bonne décision...

Il y a quelques mois de cela, un Appaméen nous sollicite pour une aide à la contestation d’un projet de parking en-dessous du Castella. Cette zone étant au cœur de Pamiers mais à l’état naturel, la commune pensait la transformer en stationnement de voitures. Pourquoi ? Parce que le projet de découverte du canal cours Rambaud effaçant des places de stationnement, les élus ont cherché à en trouver ailleurs, pour ne pas pénaliser les riverains. Ce qui part d’une bonne intention mais à quel prix ? D’une part le coût de la démolition du parking-couverture du canal actuel et ensuite celui d’une réalisation nouvelle forcément onéreuse. Mais pas seulement cela :

Effectivement, il est acquis que la butte du Castela constitue le « poumon vert » du centre-ville de Pamiers. Et qu’en cela l’artificialisation de cet espace réduisait cette fonction.

Enjeux du projet vue d’avion-Cliquer pour agrandir

Le Comité Écologique Ariégeois ne pouvait ignorer cet aspect et un recours gracieux a été envoyé à la mairie. Un extrait de celui-ci que vous pourrez lire en entier dans le document ci-joint :

Recours gracieux par le CEA

« Vous avez ainsi clôturé les flancs de la butte qui sont entretenus par un troupeau de brebis et de chèvres et parcourus par un sentier de promenade piétonnière. Ce patrimoine naturel est d’ailleurs identifié comme parcs et jardins remarquables à préserver dans le projet d’aire de valorisation de l’architecture et du patrimoine (AVAP) ainsi que dans le projet d’aménagement et de développement durable (PADD), actuellement en cours d’élaboration. »

Et malgré la pluie, le 25 mai, une cinquantaine d’opposants ont organisé un pique-nique sur place, entraînés par les associations et les riverains groupés sous l’appellation "Collectif Pamiers Vert".

Et c’est le 2 juillet que nous apprenions l’abandon du projet par la mairie, confirmé par un courrier que Mr le Maire de Pamiers nous a envoyé le 5 juillet.

Une action réussie dont les ingrédients pourraient être "modélisés" de part et d’autre :
- un projet sans concertation citoyenne,
- une opposition se fait jour mais sans structure ni expérience dans ce domaine, seulement animée par un citoyen plus conscient de l’inanité d’un parking, là !
- une association (CEA) appelée à la rescousse qui organise cette opposition et stimule la défense,
- une conscience collective émerge et se structure (Collectif Pamiers Vert),
- des aides associatives se joignent au mouvement,
- et enfin, très vite, le Conseil Municipal se rend compte de son erreur et annule intelligemment le projet.

La lettre finale de la mairie-Cliquer pour agrandir

Notre association, pour sa part, se souviendra d’avoir été au cœur de cette lutte. D’abord en soutien à David R qui s’est adressé à nous ; puis en impulsant une réunion avec des riverains et des habitants de Pamiers qui s’est tenue chez David et ensuite avec le recours gracieux que le CEA a effectué avec Hervé Hourcade (FNE-MP). Enfin le pique-nique commun organisé par la Coalition Climat, les associations, la FI, EELV et le collectif Pamiers Vert aura donné le point final aux velléités de la mairie de faire un parking rue de la Teinturerie.

Combien de décideurs se lancent dans des projets inutiles et anti-naturels, incapables de reconnaître leur manque de discernement, s’obstinant dans des actes destructifs malgré l’opposition citoyenne ! Et capitulent au bout de plusieurs années de dépenses inutiles et de violences sociales.
Par contre la mairie de Pamiers a montré dans cette situation qu’elle était capable de reconnaître une erreur d’appréciation et d’arrêter un projet à temps sans chercher l’usure des citoyens... Respect !

Et comme s’en félicite notre cher président (du CEA) :

La petite prairie est sauve !

***

La Dépêche du Midi a titré plusieurs articles sur ce mouvement :
Les opposants au projet invitent à un pique-nique samedi

Rue de Teinturerie : la pluie n’a pas refroidi la contestation

Rue de la Teinturerie : la mairie renonce au projet de parking

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document