Comité Ecologique Ariégeois

Association départementale agréée de protection de l'environnement en Ariège

Accueil > Actions > Protection : Faune, Flore, Forêts > Forêts > FORÊTS FRANÇAISES EN CRISE : les associations montent au créneau

mercredi 3 juin 2020

FORÊTS FRANÇAISES EN CRISE : les associations montent au créneau

Analyse et propositions des ONG de conservation de la nature

En Outre-mer comme en métropole, les forêts françaises méritent toute l’attention que la société et les politiques leur portent depuis quelques années. Elles vivent, comme les forestiers, un moment clé de leur longue histoire. Celle-ci est depuis toujours une affaire de diversité, de temps long et d’espace. Toutefois, une rupture majeure de tendance climatique est aujourd’hui amorcée. Son impact sur les forêts prend la forme d’une succession de phénomènes accidentels de plus en plus fréquents (dépérissement, tempêtes, incendies…) qui seront de plus en plus prégnants au cours de ce siècle. Si les modalités, temporalités et extensions géo- graphiques des changements sont encore largement inconnues, la seule voie d’avenir sans regrets s’appuie sur un diagnostic permanent et partagé des évolutions en cours, et sur une gestion adaptative largement fondée sur la biodiversité des forêts comme facteur clé de leur résilience. Mais la politique forestière est également une affaire de société. Il est donc impératif de partager entre les forestiers et la société un contrat social clair, afin de faire face ensemble aux crises climatiques à venir et à leur impact sur les territoires. Prendre en compte toute la diversité territoriale, l’attente et les inquiétudes fortes de la société sur l’avenir des forêts - y compris de la part des forestiers eux-mêmes - demande d’investir sans attendre et massivement dans une dynamique d’apprentissage collectif et un nouveau paradigme de la gestion des forêts.

Pour cela, les six O.N.G. de conservation de la Nature, auteures de ce rapport, proposent leur argumentaire suivant cinq grands principes de gestion du bien commun que sont les forêts.

Voir le Fichier : 20200525_Rapport_Forets-en-crise-analyse-et-propositions-des-ONG-de-conservation-de-la-nature-min.pdf
(Fichier à télécharger - vous le retrouverez dans la partie de votre ordinateur/téléphone/tablette.

Pour vous rendre compte de la teneur de ce rapport, en voici le sommaire.

SOMMAIRE

Résumé exécutif
Introduction
Contribution à un diagnostic national partagé
• Bref regard sur l’évolution passée de nos forêts
• Comment passer de la rétrospective à la vision prospective ?
• Mais la politique forestière est une affaire de société Les principes de gestion d’un bien commun

PRINCIPE 1. Assurer une gestion multifonctionnelle valorisant tous les services écologiques des forêts
• Une gestion multifonctionnelle est à l’origine de nombreux services
• Les valeurs et les services des forêts sont nombreux
• Vers le paiement des services écologiques (P.S.E.) ?
• Se relier aux solutions fondées sur la nature (SfN)

PRINCIPE 2. Mettre la biodiversité au cœur de la politique des forêts pour faciliter l’adaptation de la gestion
• Au cœur du changement de paradigme est la nature
• Protéger plus pour produire mieux
• Des aires pour protéger la biodiversité remarquable
• La voie complémentaire de la naturalité
• Mieux gérer les forêts dans les espaces protégés

PRINCIPE 3. Mettre forêts et forestiers en capacité de répondre aux enjeux de la crise climatique
• Les forêts sont au cœur des enjeux de la politique climatique d’atténuation et d’adaptation
• Politiques climatiques et de préservation de la biodiversité sont liées
• Un indispensable effort de recherche, des besoins de suivi et de diagnostic permanent

PRINCIPE 4. Accroître l’écoute des attentes de la société, pour mieux y répondre
• Les inquiétudes et les attentes de la société évoluent
• Ces attentes nouvelles renvoient aux interrogations des forestiers eux-mêmes • Ces attentes nécessitent de mettre les politiques forestières au diapason des évolutions démocratiques de la société
• Des voies d’avenir qui ouvrent une conciliation inédite

Lettre commune des APNE auprès des organismes publics et privés

PRINCIPE 5. Insérer les forêts dans l’aménagement du territoire comme infrastructure verte de l’économie
• Les forêts sont une infrastructure verte du territoire
• Une filière forêt-bois irriguant l’économie d’un territoire

Recommandations
• Sur quel principe fonder la politique forestière ?
• Mesures structurelles
• Mesures opérationnelles

Conclusion et perspectives
• Au-delà d’une vision classique cloisonnée
• Une vision ouverte et des principes
• Vers un débat démocratique sur la forêt ?

Déforestation des forêts primaires
***

Pour compléter le tableau, voici le constat de GFW :
Pas moins de 24,2 millions d’hectares de couvert forestier ont disparu dans le monde en 2019, selon le bilan annuel du Global Forest Watch (GFW) sur l’état des forêts dans le monde.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document