Comité Ecologique Ariégeois

Association départementale agréée de protection de l'environnement en Ariège

Accueil > Actions > Agriculture, Santé, Alimentation > Agriculture - Elevage - Filières agricoles > La musique appliquée au traitement des plantes : ça marche ! Vidéo

mardi 4 février 2020

La musique appliquée au traitement des plantes : ça marche ! Vidéo

Au moment où un nouveau virus menace les tomates (le risque qu’il touche la France est « élevé » selon l’Anses), Cnews publie une vidéo montrant un maraîcher dont la production a été sauvée par cette pratique inusitée : l’émission de sons adaptés dans ses serres.

D’abord la vidéo :

C’est une entreprise française comprenant deux personnes, GENODICS-SA, qui commercialise le procédé de ce qu’on appelle les Protéodies (protéines-mélodies).

Un article de "la ruche qui dit oui " fait le tour de la question : https://magazine.laruchequiditoui.fr/plantes-protection-musicale/

Alors la tomate ? Extraits :

Un nouveau virus menace les tomates, le risque qu’il touche la France est « élevé » selon l’Anses

Le « ToBREV » a atteint des pays voisins et grands cultivateurs du légume-fruit le plus produit au monde. L’agence de sécurité sanitaire de l’alimentation recommande la « destruction par le feu » des plants contaminés.

Ce virus, le tomato brown rugose fruit virus (ToBREV) touche actuellement des pays proches de la France et grands producteurs de tomates comme l’Espagne ou l’Italie, mais aussi les Pays-Bas, la Grèce ou le Royaume-Uni.

S’il ne présente aucun danger pour la santé humaine, le virus ToBRFV inquiète les producteurs pour plusieurs raisons. Tout d’abord, il affecte les tomates et les poivrons de manière très visible : des mosaïques apparaissent sur les feuilles, qui rétrécissent, des tâches jaunes peuvent apparaître sur les fruits. Ceux-ci peuvent également présenter une surface rugueuse caractéristique. Résultat : ils deviennent tout bonnement impossibles à commercialiser. Or « pour un producteur professionnel de tomates, 10% de pertes, c’est déjà insupportable économiquement », souligne Philippe Reignault, directeur de la santé du végétal à l’Anses, dans Libération. Quand le virus a touché la Jordanie, il a fait des ravages : 100% des plants de tomates ont été touchés.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document