Comité Ecologique Ariégeois

Association départementale agréée de protection de l'environnement en Ariège

LE COMITÉ ÉCOLOGIQUE ARIÉGEOIS A 40 ANS CETTE ANNÉE ! "40 ans, c’est l’âge où l’on devient ce que l’on est." Charles Peguy

Accueil > Actions > Les abeilles meurent aussi en montagne ...

Les abeilles meurent aussi en montagne ...

dimanche 24 mars 2019


Après avoir constaté une hécatombe de ruches au cours de l’hiver 2008-2009 et suite à des analyses toxicologiques positives, les apiculteurs ariégeois ont lancé une alerte pour dénoncer la toxicité des produits vétérinaires et biocides utilisés dans les élevages, pour les abeilles.
Jusque là personne n’avait soupçonné que les abeilles pouvaient être en contact avec ces produits (insecticides, antiparasitaires …)
10 ans plus tard, un rapport commandé par l’UNAF (Union Nationale de l’Apiculture Française) avec la collaboration de la FFAP (Fédération Française des Apiculteurs Professionnels) et BEELIFE (coordination européenne d’apiculteurs) met en évidence la très forte toxicité de ces molécules pour l’abeille et la contamination massive de l’environnement par celles ci. Cela vient ainsi confirmer les observations des apiculteurs.
Une publication INRA/ITSAP (Institut National de la Recherche Agronomique / Institut Technique et Scientifique de l’Abeille et de la Pollinisation) parue dans le bulletin des groupements techniques vétérinaires pose aussi le problème et souligne que les produits de médecine vétérinaire sont reconnus comme contaminants émergents.
L’article de Fabrice Nicolino du 19 Décembre dernier dans Charlie Hebdo synthétise ces 2 documents.
En estive à la belle saison ou tout simplement lorsque chevaux, vaches et moutons sont dehors (prairies), ceux-ci sont abondamment traités avec ces produits vétérinaires qui se retrouvent ensuite dans leurs déjections.
Celles-ci sont ensuite "visitées" par quantité d’insectes dont les abeilles (mais aussi par exemple les bousiers qui ont le rôle écologique primordial de "nettoyer" lesdites déjections. Ces bousiers disparaissent au même titre que les abeilles, empêchant le recyclage naturel de ces déjections).

Jusqu’à présent, les fabricants de ces produits faisaient valoir qu’ils ne pouvaient être responsables de la mortalité des abeilles puisque elles mouraient aussi en montagne (où il n’y a pas de cultures industrielles).
Cet argument ne tient plus, les biocides sont partout, jusque sur les estives les plus élevés...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document