Comité Ecologique Ariégeois

Association départementale agréée de protection de l'environnement en Ariège

"C’est la beauté de la nature, de la vie, et de l’œuvre de l’Homme dans sa dimension créatrice, qui devra nous inspirer tout au long des voies nouvelles que nous emprunterons." Pierre Rabhi (agriculteur-écrivain-humaniste français)

Accueil > Actions > Protection : Faune, Flore, Forêts > Forêts > La forêt en question pour les 10 ans à venir - Le CEA est vigilant (...)

mardi 3 juillet 2018

La forêt en question pour les 10 ans à venir - Le CEA est vigilant !

Hier, 2 juillet 2018, s’est tenue la réunion Commission Régionale Forêt Bois au Conseil Régional à Toulouse (présentation contrat de filière et état d’avancement du PRFB [1]), suite à la fin de la rédaction du contrat de filière (portée : 3 ans) et de la fin des groupes de travail du PRFB qui ont permis d’élaborer des fiches action.

Les groupes de travail élaborant les fiches-action se sont terminés début juin.
La DRAAF [2] a consulté les membres ce mois de juin et a reçu des remarques de 140 contributeurs sur les fiches action. Ils vont y travailler dessus cet été. La suite, c’est que fin aout-début septembre ils nous soumettent les fiches-action remaniées pour avis, puis le 26/09 nouvelle réunion PRFB au Conseil Régional à Toulouse, validation par les représentants, ils le rédigent et le soumettront à consultation du public en Janvier. Là, la réaction des assos sera importante.

Notre représentant et celui de FNE-PM, Ph Falbet, a pu exprimer la vision des associations de défense de l’environnement, notamment lors des groupes de travail.

Ceci est un CR de ses déclarations :
Je siège à la CRFB [3] pour FNE MP - Nous tenons à saluer le fait que les naturalistes fassent partie de la concertation, notre but étant de contribuer à la prise en compte de la biologie dans la gestion dite durable et multifonctionnelle. Ce qui a permis des rencontres et une concertation inédite, et nous l’espérons, de co-évoluer ensemble.
Dans le PRFB, la biodiversité a été au coeur du GT4 [4] avec fiches action très détaillées en faveur notamment des habitats les + sensibles et du stockage du carbone dans les forêts qui en stockent le plus, les forêts anciennes et matures de montagne.
Et en GT1 [5], il a été soutenu par plusieurs acteurs la pluralité des approches sylvicoles existant sur notre territoire aux forêts très diversifiées, en a résulté une fiche-action amélioration, qui représente pour nous une chose très positive dans les orientations et nous l’espérons, dans les moyens qui seront alloués par la Région.

Une interrogation, celle de pouvoir articuler ces différentes approches sylvicoles avec le contrat de filière, tourné vers une économie de plantation souveraine, alors que les forêts subnaturelles représentent plus de 95 % du territoire, avec des potentialités en bois d’oeuvre et un fort déficit de mobilisation, et alors que l’enrichissement par trouées de Douglas en forêt feuillue est une solution permettant de répondre en partie à la demande envers cette essence tout en conservant les précieuses fonctionnalités des écosystèmes et en ayant l’assentiment de nombreux propriétaires défavorables à la plantation pure.
Un regret également, que les méthodes alternatives comme sylviculture douce, les techniques de débardage à faible impact environnemental n’aient pas eu de représentant autour de la table, ni d’écho malgré des propositions de notre part et de celles du CEN LR [6] . Même si elles ne représentent qu’une petite partie de la filière bois, elles contribuent à la production globale, sont une pépinière d’initiatives innovantes et ont l’assentiment d’un public soucieux des impacts engendrés.
Pour conclure, nous réaffirmons que nous sommes tout à fait disposés à continuer avec vous tous, le travail sur les fiches action pour lesquelles nous sommes concernés. Les forestiers travaillent d’abord avec des écosystèmes et de la biodiversité, et nous considérons comme un grand progrès le fait de nous associer à cette construction pour faire entendre cette voix, celle de la biologie, des fonctionnalités de la forêt et de ses sols, condition préalable à respecter pour engager l’économie du bois et l’humain sur une voie réellement durable. Je vous remercie de votre attention.

P Falbet

Documents :
Fiches Actions pour la forêt
Propositions des APNE pour la gestion durable des forêts


[1Plan Régional Forêt Bois

[2Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt

[3Commission Régionale Forêt-Bois

[4Groupe de Travail 4

[5Groupe de Travail 1

[6Languedoc Roussillon

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document