Comité Ecologique Ariégeois

Association départementale agréée de protection de l'environnement en Ariège

"C’est la beauté de la nature, de la vie, et de l’œuvre de l’Homme dans sa dimension créatrice, qui devra nous inspirer tout au long des voies nouvelles que nous emprunterons." Pierre Rabhi (agriculteur-écrivain-humaniste français)

Accueil > Actions > Protection : Faune, Flore, Forêts > Forêts > Le rouleau compresseur de l’industrialisation forcenée vise maintenant les (...)

vendredi 24 février 2017

Le rouleau compresseur de l’industrialisation forcenée vise maintenant les forêts

Les forêts sont malmenées. LA FORÊT -poumon de la terre- est-elle en voie de disparition dans nos contrées ? On sait depuis des dizaines d’années que les multinationales du bois et de ses dérivés massacrent à tire-tronçonneuses les forêts primaires d’Amazonie, d’Afrique, d’Asie...et d’Europe.
Mais voilà qu’en France, la frénésie de pénétration des forêts s’empare des législateurs poussés par les filières et lobbies.

Ça a été l’industrie biomasse qui abat des pans entiers de forêts sans discernement. Ici

Mais c’est maintenant le lobby des mines qui tente par une voie "règlementaire" d’arracher l’accord du gouvernement pour forer et exploiter le sous-sol forestier et notamment des forêts de protection.

Un décret dans ce sens était en consultation publique jusqu’au 20 février 2017 mais devant le tollé presque unanime, le ministère en charge des forêts va réviser ce projet de décret. Il l’a annoncé avant même la fin de la consultation publique, au terme d’une réunion du 16 février 2017 avec des parties prenantes.

Le texte mis en consultation rendait possibles des fouilles archéologiques, ainsi que des travaux miniers et de carrière souterrains dans les forêts de protection.

D’après le site forestopic, la réécriture du texte implique un groupe de travail qui doit se constituer dans les prochains jours, sous l’égide du ministère de l’Agriculture, et comprenant des représentants de la forêt publique et privée, du monde associatif, ou encore de l’industrie du plâtre. Les ministères de l’Environnement et de la Culture sont aussi présents.

Les révisions sont susceptibles de s’orienter selon trois axes :
– exclure, de ce régime dérogatoire, les forêts déjà classées ;
– renforcer la procédure d’autorisation des travaux délivrée par le préfet ;
– restreindre les substances minérales entrant dans ce régime spécial.

Ce qui a motivé le texte, selon le ministère de l’Agriculture, c’est le fait que plusieurs forêts périurbaines voient leur classement en forêts de protection bloqué par des recherches archéologiques en cours, comme dans le massif de Haye (Grand Est). En Île-de-France, où se construit le Grand Paris, il s’agit de la présence de gypse dans les forêts de Montmorency, Bondy et l’Isle d’Adam. Leur classement permettrait de préserver la destination forestière de ces terres.

Le Conseil d’État avait rejeté la possibilité de mesures au cas par cas, préférant un cadre national commun pour toutes les forêts de protection, rapporte France Nature Environnement (FNE) qui indique ne pas partager cet avis.
Le CEA également puisque nous avions manifesté notre opposition individuelle et collective à ce projet.


Ces atteintes à la forêt doivent se mettre en perspective d’une autre vision de la forêt, intelligente et respectueuse. Ainsi en Ardèche où l’ONF tente de préserver des forêts en libre évolution :
« LES RÉSERVES BIOLOGIQUES INTÉGRALES ».
Les forêts dites primitives ou vierges, c’est-à-dire pas transformées par l’homme, sont absentes de France métropolitaine. Toutefois, certaines zones, présentant une grande « naturalité », constituent des références uniques.
« Dans la masse dominante des forêts nouvelles et jeunes, l’importance des îlots de forêts anciennes et matures est souvent peu perçue, d’autant plus qu’elles restent connotées négativement (forêt mal gérée). »
Le document proposé entend contribuer à expliquer la nécessité de maintenir des forêts en « libre évolution ». Il se lit comme un livre (8 pages) cependant comme le fichier est lourd, pour plus de confort vous pouvez faire clic droit/ouvrir dans un autre onglet.

ICI

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document