Association départementale agréée de protection de l'environnement en Ariège

"C’est la beauté de la nature, de la vie, et de l’œuvre de l’Homme dans sa dimension créatrice, qui devra nous inspirer tout au long des voies nouvelles que nous emprunterons." Pierre Rabhi (agriculteur-écrivain-humaniste français)

Accueil > Archives > Les articles archivés et non publiés actuellement > L’Agence française pour la biodiversité est créée

lundi 23 janvier 2017

L’Agence française pour la biodiversité est créée

En métropole et en outre-mer, l’Agence française pour la biodiversité a pour mission d’améliorer la connaissance, de protéger, de gérer, et de sensibiliser à la biodiversité terrestre, aquatique et marine.

L’une des ambitions de l’Agence est d’inscrire dans la société le caractère indispensable de la biodiversité et de promouvoir une large participation citoyenne à la préservation et la reconquête de la biodiversité. C’est en mobilisant et sensibilisant le plus grand nombre de citoyens qu’on parviendra à atteindre ces objectifs.

La mobilisation citoyenne passe également par le biais des réseaux d’éducation à l’environnement et au développement durable (EEDD) et les sciences participatives.

Le 23 décembre dernier, Ségolène Royal, Ministre de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer a signé le décret de création de l’Agence française pour la biodiversité. Ce décret, également signé par Barbara Pompili, secrétaire d’Etat à la Biodiversité, a été publié au JO le 27 décembre. Il créé l’Agence française pour la Biodiversité au 1er janvier 2017.

L’Agence française pour la biodiversité regroupe donc désormais les compétences des femmes et des hommes issus des établissements fondateurs :

  • l’Agence des aires marines protégées (AAMP),
  • l’Atelier technique des espaces naturels (Aten),
  • l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques (ONEMA),
  • Parcs nationaux de France (PNF).

Ils seront prochainement rejoint par les personnels de la fédération des conservatoires botaniques nationaux et des personnels du Museum national d’Histoire naturelle (MNHN).

L’action de l’Agence française pour la biodiversité s’inscrit dans la continuité de l’action de ces organismes. Les nouvelles missions seront progressivement déployées en appui des politiques publiques liées à la biodiversité. D’abord avec une feuille de route 2017, puis via un contrat d’objectif et de performance qui interviendra à partir de 2018. L’Agence française pour la biodiversité est partenariale : une agence qui fait et une agence qui aide à faire.

L’astrophysicien Hubert Reeves est président d’honneur de l’Agence française pour la biodiversité.

Pour Hubert Reeves, « l’Agence doit être dans l’action, pour donner à tous les milieux, terrestres, aquatiques et marins, le droit d’exister et de produire les conditions d’une vie la plus joyeuse possible aux Terriens que nous sommes, chacun dans son territoire, là où il vit. »

Les missions :

  • Organiser et développer les connaissances et les savoirs
  • Appuyer la mise en œuvre des politiques publiques liées à la biodiversité
  • Gérer des espaces protégés et appuyer les autres gestionnaires
  • Apporter conseil et expertise aux acteurs socio-professionnels
  • Apporter des soutiens financiers à des actions partenariales
  • Mobiliser et sensibiliser la société
  • Former et structurer les métiers de la biodiversité
  • Vérifier le respect de la réglementation relative à la protection de la biodiversité

Gouvernance

Le conseil d’administration est composé de 43 membres, nommés pour quatre ans :

  • 10 représentants de l’État ;
  • 6 représentants des établissements publics œuvrant dans le champ des compétences de l’Agence française pour la biodiversité ;
  • 5 personnalités qualifiées en raison de leurs compétences dans le domaine de la protection de la biodiversité terrestre, marine ou de la ressource en eau et des milieux aquatiques ;
  • 4 représentants des secteurs économiques ;
  • 6 représentants des associations agréées de protection de l’environnement ou d’éducation à l’environnement et de gestionnaires d’espaces naturels ;
  • 3 représentants des collectivités territoriales et de leurs groupements ;
  • 2 députés et 2 sénateurs ;
  • 4 représentants du personnel et 4 suppléants élus ;
  • et y participent les personnes en charge de la direction générale, du commissariat du Gouvernement, du contrôle budgétaire et de l’agence comptable qui ont voix consultative.
  • Les comités d’orientation

Le conseil scientifique


Voir en ligne : L’Agence française pour la biodiversité

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document