Comité Ecologique Ariégeois

Association départementale agréée de protection de l'environnement en Ariège

"C’est la beauté de la nature, de la vie, et de l’œuvre de l’Homme dans sa dimension créatrice, qui devra nous inspirer tout au long des voies nouvelles que nous emprunterons." Pierre Rabhi (agriculteur-écrivain-humaniste français)

Accueil > Actions > Energie > Le nucléaire > CIGEO : à Bure, écocide annoncé par risque nucléaire sournois...

lundi 11 juillet 2016

Mail envoyé à ma députée le 11 juillet 2016

CIGEO : à Bure, écocide annoncé par risque nucléaire sournois...

Auteur : Serge Salanove membre du CEA

Madame la Députée,
Aujourd’hui n’est pas seulement un lendemain de défaite sportive ; franchement ça m’est égal à côté de l’importance du vote sur l’avenir des déchets nucléaires enfouis à Bure.

Je vous demande de vous opposer au projet CIGEO d’enfouissement des déchets de tous ordre dont nucléaire, programmé pour des millions d’années.

Merci

Dernière heure (17/07/2016) :
Dimanche 17 juillet : Les opposant-e-s reprennent le Bois Lejuc - Jeu du chat et de la souris avec les forces de l’ordre.France3.


Pour joindre votre député-e, voici la liste par département :http://www.assemblee-nationale.fr/qui/xml/departements.asp?legislature=14

Pourquoi il ne faut pas enfouir ?

1 - Parce que, comme toutes les personnes de bon sens, nous nous posons un certain nombre de questions.

2 – Parce que l’ANDRA ne sait pas trop ce qu’elle va enfouir exactement à BURE. La liste des déchets est ouverte. Une sorte de fourre tout...

3 - Pourquoi à Bure ? Pas seulement pour des raisons géologiques. C’est là que l’ANDRA a trouvé aussi le moins de résistance.

4 - Parce que la construction de CIGéo n’est pas un projet sans dangers.

5 – Il y a d’abord les dangers connus dus aux transports de 100 000 wagons pendant 143 années. (dernier chiffre connu)

6 – Et pendant ce siècle et demi d’enfouissement, il y a en surface des risques d’irradiation. Des risques de contamination de l’atmosphère et des nappes phréatiques.

7 – Et en profondeur, à 500 m sous terre, il y a des risques identifiés de criticité, d’incendie, d’explosion, notamment à cause des rejets d’hydrogène dus à l’hydrolyse.

8 – Nous sommes oposés à CIGéo aussi parce que la démocratie a été bafouée. On ne s’est absolument pas intéressé à l’avis de la population, notamment d’une pétition signée par 40 000 citoyens ! Dans le cadre de la nouvelle Loi LONGUET, un referendum a été demandé et refusé.

9 – Parce que le coût estimé de CIGéo est monstrueux : un million d’euros par jour pendant un siècle. Soit 35 milliards d’euros. Ségolène ROYALE a ramené arbitrairement ce devis à 25 milliards !

10 - Parce que l’accompagnement économique est démesuré. Tous ces parrainages, ces dons, cet argent qui dégouline, ce faux mécénat, ces promesses d’emplois... sont là uniquement pour acheter les consciences.

11 – Parce que les menaces pour l’économie régionale sont réelles (champagne, eaux de Vittel - Contrexéville - Hépar, produits agricoles, produits bio, tourisme vert...)

12 – Parce que la communication de l’ANDRA et des pouvoirs publics est mensongère.

13 – Parce qu’il n’y a pas d’ETHIQUE dans tout ça. Quelle est la responsabilité de l’homme ? Qui se préoccupe des impératifs de solidarité, de justice et de service du bien commun ? Qui cherche à privilégier l’intérêt général au lieu des intérêts particuliers ? Qui évalue sérieusement les impacts sur les générations à venir ? Que fait-on de l’impératif de précaution ? De l’impératif de défense de la dignité de l’homme ? De l’impératif de vérité ? De la responsabilité vis-à-vis des générations futures…

14 – Parce que le processus décisionnel actuel est truqué. Dans une démocratie comme la France, CIGéo a tout d’un complot. Parce que la Gouvernance actuelle de CIGéo est confiée à des cumulards. De hauts responsables et des grands élus sont partout, et à tous les niveaux : intercommunal, départemental, régional, parlementaire... ainsi que dans les institutions : GIP, ANDRA, IRSN, ASN, HCTISN...

16 - Parce que les parlementaires de la Meuse et de la Haute-Marne, missionés pour mettre CIGéo sur des rails ont tout fait pour que le calendrier soit respecté et ont utilisés tous les véhicules législatifs possibles : Loi TNE, Loi Macron, Loi LONGUET !

Chacun a compris qu’il est urgent pour le lobby nucléaire de vite décider l’enfouissement. Pour les promoteurs de CIGéo, l’urgence ce n’est même pas tant d’enfouir, mais de prendre la décision d’enfouir, et de le clamer haut et fort. Ainsi la France qui "maîtrise", paraît-il, la sécurité de ses centrales et la gestion de ses déchets, pourra continuer sans freins à produire de l’électricité nucléaire. Vous avez dit Transition Énergétique ?


Article de NEXUS de 2013 sur CIGEO (avec zoom et tourne-page) :
http://www.archive-host.com/flb/index.php?link=ee5e524aa21016246242

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document