Comité Ecologique Ariégeois

Association départementale agréée de protection de l'environnement en Ariège

"C’est la beauté de la nature, de la vie, et de l’œuvre de l’Homme dans sa dimension créatrice, qui devra nous inspirer tout au long des voies nouvelles que nous emprunterons." Pierre Rabhi (agriculteur-écrivain-humaniste français)

Accueil > Actions > Energie > Le vent et l’éolien

Le vent et l’éolien

Pour ou contre la production énergétique par la technologie de l’éolien en Ariège ?
Dans quelles conditions et à quel coût environnemental et financier ?
Quelle peut être la position du CEA dans cette affaire ?
Deux administrateurs du CA tentent d’y répondre, chacun à sa manière avec les arguments du débat. Lisez les articles ci-dessous :"plutôt pour" et "plutôt contre".
Vous pouvez à partir de ces réflexions, vous interroger et nous transmettre vos réponses.

Mais avant, il est souhaitable de se faire une opinion en étant bien informés.

En effet, la première réponse que font les gens interrogés sur l’éolien est "Je suis favorable". Bien sûr, on est favorable au moulin qui tourne, à l’absence de fumée et gaz apparent toxique, à une ressource "inépuisable". MAIS cette version de l’éolien est-elle complète ? Il faut aussi aller de l’autre côté du miroir (aux alouettes) pour comprendre TOUS les enjeux. Pour ce faire nous vous proposons quelques documents qu’il faut avoir lus avant de dire "J’ai une opinion sur l’éolien" :

Celui-ci.

Les éoliennes signent la mort de la campagne- Article de ReporTerre (2010)

, celui-ci

Article du POINT du 24-10-2014

et cette page
ainsi que celle-là (2février 2018), de REPORTERRE : https://reporterre.net/L-eolien-industriel-faussement-ecolo-mais-vraiment-repressif
Extrait : ".....Et c’est sans doute de tout cela, de toute cette dynamique hétérogène et créatrice, que le pouvoir en place veut faire table rase, en donnant un coup de semonce répressif. Car lorsque, le 25 janvier dernier, 13 habitants et habitantes de plusieurs communes du sud de l’Aveyron se voient embarqués par un contingent de plus de 80 gendarmes, au prétexte qu’ils auraient participé au blocage d’un chantier éolien, de quoi s’agit-il sinon d’un coup de semonce ? Un coup de semonce qui annonce les opérations policières pour détruire le hameau de l’Amassada, pour détruire ce qui a été créé depuis trois ans contre l’implantation du méga transformateur RTE."

La vidéo est ici : https://youtu.be/gqGDH4fXIF4?t=5m37s

Media-Cités (journal indépendant du net) fait le même constat. L’éolien bonifie l’image des entreprises :

L’éolien n’est plus seulement une solution technique à une problématique environnementale, mais est devenu un signifiant du fait que l’être humain peut vivre en harmonie avec la nature. »

Et par là, l’image d’une éolienne est devenue valorisante pour des entreprises qui n’ont rien à voir avec la production d’électricité. Une manière de dire : « Faites-nous confiance, nous prenons soin de vous en prenant soin de votre environnement. » D’ailleurs, ces éoliennes ne forment-elles pas des « parcs », s’inscrivant dans leur « écosystème » en répondant aux « besoins durables » ?

Et en Ariège ? La réponse se trouve dans ce paragraphe :

...de nombreuses innovations techniques permettent d’accroître la taille des pales, la hauteur des mâts et la puissance des turbines, pour des coûts limités. Une course au gigantisme ? Pas seulement. En rehaussant une même installation de dix ou vingt mètres, la fréquence de fonctionnement à pleine puissance s’accroît nettement. Et si, en sus, les pales sont allongées, l’effet sur la production est quadruplé. C’est cette « révolution éolienne silencieuse », selon l’expression de l’économiste Bernard Chabot, qui « a permis de mettre des éoliennes dans des endroits moins venteux, jusqu’ici non exploitables », évalue Cédric Philibert, de la division des énergies renouvelables à l’Agence internationale de l’énergie. En conséquence, l’éolien se développe désormais dans de nouvelles régions, comme le nord de la Bourgogne ou la Provence, que les opposants craignent désormais de voir « envahies ».