Association départementale agréée de protection de l'environnement en Ariège

"C’est la beauté de la nature, de la vie, et de l’œuvre de l’Homme dans sa dimension créatrice, qui devra nous inspirer tout au long des voies nouvelles que nous emprunterons." Pierre Rabhi (agriculteur-écrivain-humaniste français)

Accueil > Actions > Carrières, gravières et mines > Mine de SALAU : inquiétudes dans la vallée > La réouverture de la mine de Salau est écologiquement et humainement (...)

dimanche 12 juillet 2015

La réouverture de la mine de Salau est écologiquement et humainement inenvisageable.

Article rédigé en partenariat avec l’association "Couflens-Salau demain"

Une demande de permis exclusif de recherche à Salau (sur la commune de Couflens) pour le tungstène et l’or, déposée par la société Variscan Mines, est actuellement à l’étude par les services de l’État.

Historique :

Il existait une exploitation minière à Salau :

la Société Minière d’Anglade.
• De 1971 à 1986, production de 12 400 t de tungstène extrait à partir du minerai de scheelite contenant en moyenne 1,5 % de tungstène.
• En 1986, la mise sur le marché du tungstène chinois produit en très grande quantité et à très faible coût provoque l’effondrement des cours et la fermeture de la mine de Salau.
Le village de SALAU-le projet de tunnel est situé à la sortie du village.

La présence avérée d’amiante

(amphibole essentiellement de type actinolite) est à elle seule un motif sanitaire incontournable pour ne pas "réveiller le dragon" :
• 14 cas de mineurs atteints de fibroses pulmonaires et de cancers à la fermeture de la mine, en seulement 15 ans (y compris des mineurs n’ayant jamais travaillé dans d’autres mines).
• De nombreux cas déclarés depuis chez les anciens mineurs qui obtiennent encore difficilement aujourd’hui la reconnaissance en maladie professionnelle.
• Des études (géologiques, pétrographiques, métallogéniques ...) et des prélèvements et analyses réalisés dans le minerai et l’air respiré par les mineurs confirment la présence d’amphibole dangereuse pour la santé.
Cette présence d’amiante est, à l’époque, dénoncée par les syndicats et adroitement éludée par la direction de la mine et la sécurité sociale minière.

Aujourd’hui, on veut rouvrir les cicatrices par le projet de Variscan Mines :

• Le percement d’une galerie de recherche de 2 500 m de long et de 25 m² d’ouverture au cœur du village de Salau (à environ 100 m des 70 logements de la résidence d’Anglade et des premières maisons).
• Une exploitation minière dite « verte » parce que souterraine. Elle a toujours été souterraine ! Mais à un moment donné, il faut bien sortir les matériaux extraits...

Photo du lieu d'extraction : le cirque

L’association est opposée :

  • Au percement de cette galerie (largement surdimensionnée pour de la simple recherche) :

▪ qui générera 90 000 m³ de déblais (foisonnement compris) qui évacués à raison de 250 m³/jour représenteront 16 allers-retours / jour de camions de 15 m³ pendant 365 jours ;
▪ dont les déblais amiantés ne pourront être utilisés à des fins de granulat ;
▪ dont les déblais amiantés devront obligatoirement être stockés dans des zones réglementées ;
▪ dont les travaux induiront des poussières amiantées qui poseront un réel problème de santé publique aux habitants du village de Salau et aux travailleurs sur le site.

  • Aux problèmes de sécurité liés à la circulation intense des camions (1 camion toutes les 15 mn chaque jour) dans la traversée des villages de Salau, Couflens, Seix, Oust, Saint-Girons (etc.) et sur une petite route départementale de montagne inadaptée à un tel trafic.
  • Au stockage des déblais et des stériles dans notre vallée du Haut-Salat à très haute valeur environnementale et dédiée à l’agropastoralisme et au tourisme.
    Terrils-mine d’Anglade-30 ans après
  • Aux faux arguments d’une exploitation souterraine non impactante pour l’environnement : l’ancienne mine de Salau était souterraine. Le remblayage des zones exploitées était déjà pratiqué.
    Malgré cela, il était indispensable de stocker des stériles et une partie du tout venant extrait à l’extérieur de la mine.
  • A un nouveau scandale de l’amiante et de santé publique.

Pour toutes ces raisons majeures, nous demandons une non-autorisation de recherches et d’exploitation dans cette ancienne mine de SALAU.


Pour vous associer à cette "cyberaction", rendez-vous sur cette page :
cyberaction : Non à la réouverture de la mine de SALAU (Ariège)


La photo en tête de l’article est annotée dans ce doc. PDF

Photo d’ensemble annotée







Dans ces deux documents, vous verrez des photos des sites impactés par les projets de recherche et par

Photos du lieu d’extraction : La Plagne
Photos du lieu d’extraction : le cirque

les exploitations minières éventuelles. Où mettrait-on les dépôts inévitables de déblais dits "stériles" et les boues résultant du traitement du minerai ? :
- un fond de vallée très étroit où le Salat prend sa source.
- et un cirque glaciaire particulièrement remarquable.


Un récapitulatif s/f de plaquette synthétique est utilement visible dans ce document :

Plaquette d’information complète






Un rapport bien documenté et très instructif, pêché sur le Net, malheureusement non signé, nous dévoile beaucoup de détails historiques, des cartes et croquis de l’ancienne mine, ainsi que des témoignages vivants d’acteurs de cette époque.Le voici.

Déplacez-vous, agrandissez, utilisez cette carte interactive pour situer Le village de Salau.


Ce qu’en dit la presse :
Ariège News (20/07/2015)
LDDMidi (20/07/2015)
Ariège News(07/09/2015)

Notre quizz sur la mine de Salau

------------
Et un petit jeu pour agrandir ludiquement nos connaissances sur le projet de PERM de Salau

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document