Comité Écologique Ariégeois

Association départementale agréée de protection de l'environnement en Ariège

Accueil > Actions > Le CEA sauve, cette année encore, 5 grands tétras et tous les lagopèdes grâce (...)

Le CEA sauve, cette année encore, 5 grands tétras et tous les lagopèdes grâce à la demande de référé sur ces chasses. La justice est cohérente ; la préfecture pas du tout !

mercredi 28 octobre 2020

Màj 14 octobre 2020 - 5 grands tétras et tous les lagopèdes sauvés cette année par la justice grâce au référé demandé par le Comité Écologique Ariègeois.

Communiqué de presse commun

Le tribunal administratif de Toulouse par la voix de M. Pierre Bentolila, juge des référés, vient d’émettre une ordonnance de suspension de l’arrêté préfectoral du 2 Octobre 2020 par lequel la préfète de l’Ariège avait fixé des quotas de prélèvements pour le grand tétras et le lagopède alpin. Cette ordonnance a un effet immédiat.

Le tribunal administratif reste donc cohérent avec plus de 10 ans de décisions concernant la chasse aux galliformes de montagne. (47 décisions de justice en faveur des défenseurs de la nature).
La question est maintenant de savoir si la préfecture tiendra compte dans l’avenir de cette cohérence et prendra des décisions en toute indépendance vis-à-vis de la fédération départementale des chasseurs de l’Ariège qui elle ne semble pas prête à changer son fusil d’épaule (sic).
Les citoyens pourraient demander des comptes à la Préfecture de gaspiller l’argent public pour une cause perdue d’avance et qui ne profite qu’à quelques porteurs de fusil.

L’article de LDDM : https://www.ladepeche.fr/2020/10/15/chasse-au-grand-tetras-la-justice-suspend-larrete-prefectoral-9140676.php

Lagopède alpin
***

Octobre 2020
Comme chaque année la préfecture de l’Ariège vient par arrêté d’indiquer la quantité de galliformes de montagne (Grand Tétras, Lagopèdes alpin, perdrix grises) qu’il sera possible de chasser cette année.
Comme chaque année le Comité Ecologique Ariégeois qui s’oppose à cette chasse dangereuse pour ces espèces fragiles, va déposer un recours au tribunal administratif pour obtenir l’ arrêt de ce loisir absurde.
Jusqu’à présent les tribunaux nous ont donné systématiquement raison face aux volontés de la préfecture concernant les galliformes de montagne, nous espérons qu’il en sera de même cette année et qu’il ne sera pas trop tard alors pour empêcher cette atteinte irresponsable à la biodiversité de notre montagne.
Enfin, espérons-le, qu’une vision durable et protectrice soit enfin le fil conducteur des décisions préfectorales en ce qui concerne la chasse (mais pas que ...).
Nous vous tiendrons bien sûr ici au courant de l’évolution de ce dossier emblématique.

***

MàJ 10 octobre 2020 Comment une zone forestière d’Ecosse a renforcé le nombre des coqs de Tétras grâce à une gestion volontariste :

grand_tetras_-_la_gestion_exemplaire_de_la_strathspey_national_forest

Pour obtenir ce résultat, les gestionnaires forestiers ont pris plusieurs mesures : la plupart des clôtures anti-cervidés ont été retirées et celles qui ont été conservées ont été marquées pour les rendre bien visibles des oiseaux, les travaux forestiers sont stoppés durant la période de nidification des tétras, le couvert forestier a été légèrement éclairci pour permettre le développement des Myrtilles (Vaccinium myrtillus).
L’exploitation forestière et l’accueil du public (300 000 visiteurs par an) se sont poursuivis durant cette période, ce qui prouve selon Kenny Kortland, spécialiste pour la compagnie Forest Enterprise Scotland, que le Grand Tétras peut prospérer dans une forêt exploitée de façon durable : ainsi, l’abattage de certains arbres créerait un habitat idéal pour les jeunes. En outre, la coexistence de plusieurs prédateurs contribue à l’équilibre de l’écosystème : l’Autour des palombes (Accipiter gentilis), qui s’est installé récemment dans la Strathspey National Forest, chasse les Corneilles mantelées (Corvus cornix) qui dévorent les oeufs des Grands Tétras (lire L’Autour des palombes pourrait améliorer le succès reproducteur du Tétras lyre). Et les Renards roux (Vulpes vulpes) mangent des Martres des pins (Martes martes), qui apprécient les œufs et les poussins du gallinacé.

***

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document