Comité Ecologique Ariégeois

Association départementale agréée de protection de l'environnement en Ariège

LE COMITÉ ÉCOLOGIQUE ARIÉGEOIS A 40 ANS CETTE ANNÉE ! "40 ans, c’est l’âge où l’on devient ce que l’on est." Charles Peguy

Accueil > Actions > La montagne brûle et on ne dit rien et on ne fait rien... Témoignage

La montagne brûle et on ne dit rien et on ne fait rien... Témoignage

lundi 18 février 2019

Un témoignage de cette désolation nous est parvenu par un adhérent Couseranais. Nous le reproduisons ici (sans mentions personnelles)

Bonsoir
Spectacle de désolation du Marsan ce week-end. Samedi ............, j’ai discuté avec un gars en tenue de "police de l’environnement", visiblement dépité, qui me disait qu’il fallait être au bon endroit, au bon moment (...pour sanctionner les incendiaires - edit ADMIN). Quand je lui ai demandé à quel sujet, il m’a répondu : "ça crame partout" ! C’est vrai que j’avais remarqué un voile blanc au nord du massif de Sourroque le midi, qu’on aurait pu prendre pour un voile nuageux, mais qui était en fait un voile de fumée qui a pollué la moitié du Couserans avec le vent ! Quand je suis rentré chez moi le soir dans la nuit, j’ai tout de même mieux compris ses propos : vers Riverenert, les collines étaient en feu ! Ça brûle depuis 2 jours et on voyait encore des flammes ce soir quand la nuit est tombée. Ce dimanche aprem, sans compter les nombreux feux de déchets verts habituels sur St-Girons, 2 gros départs simultanés, vers Saudech, versant nord St Girons et versant sud côté Moulis. J’ai prévenu les pompiers pour ceux-là.

Ce soir, le coucher de soleil avait un air de désolation : la neige blanche des montagnes était voilée de fumée noire tandis qu’à l’ouest montaient encore plusieurs colonnes.

Moi aussi je suis dépité, voire révolté par ces pauvres inCONScients ! Mais que faire de plus ?

Réponse CEA :
Nous rappelons que l’écobuage ne peut se faire qu’avec précaution et à condition d’être autorisé par la mairie ou la préfecture selon les cas. Nous disions (janvier 2017) dans cet article blog sur le sujet :
"Le CEA est particulièrement sensible à ce phénomène qui apparaît comme normal pour les éleveurs qui ont toujours procédé à l’écobuage ; mais les temps ont changé et l’urgence climatique devrait pousser l’administration à faire modifier cette pratique.

Dans notre article sur le sujet (Ecobuage - une pratique ancestrale dévoyée - questions/réponses et témoignages) nous mentionnons les nouveaux outils de débroussaillage qui évitent le brûlage en montagne.
A votre question "Que faire", nous invitons les lecteurs et les adhérents du CEA à faire ce que vous avez fait : téléphoner à la préfecture, à la DDT, à la DREAL, à l’ARS, tous les services qui peuvent s’emparer du problème et leur suggérer d’indiquer aux éleveurs la pratique du débroussaillage mécanique. Les subventions de la PAC sont assez conséquentes pour que les agriculteurs puissent investir dans ces machines performantes. A la place d’un 3 ou 4ème tracteur inutile ?"

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document