Comité Écologique Ariégeois

Association départementale agréée de protection de l'environnement en Ariège

« Je ne vois qu’un moyen de savoir jusqu’où l’on peut aller : c’est de se mettre en route et de marcher » Henri Bergson

Accueil > Actions > Une antenne-relais à Daumazan. Ça continue...

Une antenne-relais à Daumazan. Ça continue...

vendredi 9 septembre 2022

Vous avez peut être lu dans les nouvelles locales que la commune de Castex ne fait plus partie du projet d’antenne : c’est une bonne nouvelle....mais c’est loin d’être la fin du combat !
En effet, le projet d’antenne est maintenu à Rougère, mais sur la commune de Daumazan. Pour le moment, le projet n’est donc déplacé que de quelques dizaines de mètres : il faut rester mobilisés !!

Pour rappel, ce projet est situé à moins de 300m de 3 habitations, sans aucune étude préalable qui permettrait de limiter sa toxicité au niveau des courants se propageant dans le sol (étude de géobiologie comme c’est pourtant fait de manière standard dans d’autres départements !).

Nos prochaines actions :

Le bar de la Pleine Lune à Maleychard ce samedi 10 septembre fonctionnera au profit du collectif : n’hésitez pas à donner un peu de votre temps pour venir le tenir, y consommer et nous aider !

Nous organisons 2 nouveaux événements ce mois ci, M Frédéric Furlano, membre du conseil scientifique de Robin des Toits a accepté de nous donner 2 conférences !

La première jeudi 22 septembre, à la salle des fêtes de Daumazan, intitulée "Technologies de l’hyperconnexion ou illusion de progrès soutenable ?" qui vise à expliquer en quoi la multiplication des antennes téléphoniques ne permet pas de répondre de façon réaliste et efficace aux besoins de connexion en milieu rural, notamment pour le télétravail.

La deuxième aura lieu le vendredi 23 septembre, à la salle des fêtes de Pailhès (en avant première de la Fête des Simples), et portera sur le thème "Pollutions électromagnétiques et écosystèmes" avec une compilation d’études de ces effets sur le vivant, des insectes aux hommes en passant par les arbres !

On vous joint les flyers de ces 2 conférences, n’hésitez pas à communiquer, afficher, tracter autour de vous !

Le collectif Bonnezondes


Le 24/08 à Daumazan, le collectif Bonnezondes invitait à une projection publique gratuite du documentaire « Mauvaises ondes » suivie d’un débat ouvert à tous à la salle des fêtes. Béatrice Roure et Hervé Philippe de l’Atelier d’Écologie Politique de Toulouse étaient présents pour échanger avec la population.

Bonnes ou mauvaises ondes – le droit d’en savoir plus sur l’impact des antennes-relais

Un éleveur de la Haute-Loire prend les choses en main...
...il coupe l’alimentation électrique de l’antenne-relais 4G de Mazeyrat-d’Allier – soutenu par le maire de la commune, le président de la FDSEA et une cinquantaine de personnes et sous la surveillance de la Gendarmerie. En effet, sur son troupeau de 200 vaches, une cinquantaine sont mortes de façon subite depuis l’installation de l’antenne. Logiquement, le tribunal administratif de Clermont-Ferrand avait exigé une coupure temporaire du fonctionnement de l’antenne pour aider à identifier l’origine du mal. Mais cette décision a été suspendue par le Conseil d’État.

Le principe de précaution ?

La question se pose, pourquoi le Conseil d’État ne semble-t-il pas intéressé à élucider l’origine du problème. Pourquoi le principe de précaution ne vaut-il pas pour les humains ou animaux exposés ?

Dans le cas de Daumazan/Castex une antenne-relais multiopérateurs de plus de 30 m de haut est prévue à Rougère. Or, trois voisins se trouvent à moins de 300 m et il n’est prévu à ce jour aucune étude géobiologique qui permet d’évaluer son impact en sous-sol afin de limiter ses effets à moyenne distance, comme c’est pourtant le cas dans d’autres départements.

D’après Géoportail

Le collectif Bonnezondes invite à bien réfléchir aux priorités que l’on veut donner pour l’avenir.

Certes, le télétravail est un atout pour une région comme la nôtre, mais au moment de la mise en service de l’antenne - au plus tard février 2024 -, les télétravailleurs seront déjà servis grâce au déploiement de la fibre – prévue d’ici 2023. La fibre permet en particulier de contourner les problèmes que posent les murs épais de la plupart des maisons qui rendent la réception téléphonique à l’intérieur bien difficile.

Les affaires sont les affaires ?

Ne serait-il pas pertinent de faire un pas de côté et de regarder les choses en face : Nous avons d’un coté un développement numérique illimité qui dépasse de loin les besoins des humains. Qui a besoin de contrôler l’ouverture de ses volets à distance en continu ou d’un véhicule qui conduit toute seul ? Réponse : Une industrie qui crée des besoins et pousse à toujours plus de consommation. De l’autre coté, il y a l’urgence d’un changement en profondeur de notre mode de vie et de nos habitudes de consommation, il suffit de regarder les excès climatiques récurrents et leurs conséquences catastrophiques.
Plus d’antennes, cela veut aussi dire, plus de matières premières, et plus d’énergie – aussi et surtout pour les data centers – quand nous sommes déjà obligés de réduire la puissance des réacteurs parce que les rivières n’ont plus assez d’eau pour leur refroidissement.

Alors, renoncer à une antenne de plus fait aussi partie des choses que nous pouvons envisager pour garder notre monde vivable dans l’intérêt commun.

Nous saluons la volonté de la mairie de Daumazan d’effectuer des mesures d’émissions d’ondes en amont et en aval sur des points pertinents autour du point d’implantation, qui constitue un pas vers plus de transparence.

Dans le but de mieux informer, nous vous proposons aussi cet article du magazine NEXUS : Antennes relais de téléphonie mobile- La résistance citoyenne - Cécile Pouilloux

D’après Géoportail

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document