Comité Écologique Ariégeois

Association départementale agréée de protection de l'environnement en Ariège

« Je ne vois qu’un moyen de savoir jusqu’où l’on peut aller : c’est de se mettre en route et de marcher » Henri Bergson

Accueil > Ressources > Micro particules de plastique dans les eaux en bouteilles. Une enquête de (...)

Micro particules de plastique dans les eaux en bouteilles. Une enquête de "Agir pour l’Environnement"

samedi 23 juillet 2022

Bien sûr on le savait déjà, et comment ne pas l’imaginer, les eaux en bouteilles plastiques sont remplies de micro particules de ces matières. En plus ou moins grande quantité.
"Agir pour l’environnement", association nationale a fait une enquête et a mandaté un laboratoire fiable pour chercher la présence de microparticules dans 9 eaux en bouteilles plastiques. Et la réponse est oui, certaines eaux ont même des doses extrêmes.
Et comment peut-il en être autrement ? L’eau a tendance à capter toute matière physique à son contact et d’autres plus subtiles également comme la chaleur et les ondes électromagnétiques.
Il faudra d’ailleurs, un jour, analyser l’impact des antennes radio/télé/GSM sur nos châteaux d’eau. Tous en sont couronnés. Vérifiez cela autour de vous.

Bouteilles plastique en plein soleil en Ariège

Quand on pense que les palettes de bouteilles en plastique sont stockées en plein soleil, quelle eau avons-nous ensuite lorsqu’on la consomme. Rien ne vaut une eau naturelle captée dans les sources ou même au robinet chez soi. Quitte à utiliser des moyens domestiques de filtrage.

C’était l’objet de nos actions contre l’embouteillage de l’eau de source de Pédourès à Mérens où les pouvoirs publics locaux ont livré l’eau de la montagne à une entreprise privée. Voir nos articles : https://cea09ecologie.org/spip.php?article379

Pour ce qui est de l’enquête d’"Agir pour l’Environnement", voici le dossier qui vous en dira plus : https://partage.agirpourlenvironnement.org/s/rapport-nous-buvons-du-plastique/

Extrait :

Cette pollution est plus insidieuse car moins visible mais bien plus « contaminante », de par la taille minuscule des particules capables de s’infiltrer partout : dans le cycle de l’eau, les sols, la faune, et la chaîne alimentaire jusqu’au corps humain. Des microplastiques ont en effet été retrouvés dans les selles, le sang, le placenta, les poumons, le cerveau. En moyenne, nous ingérons l’équivalent de 5 grammes de plastique par semaine, l’équivalent d’une carte de crédit.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document