Comité Écologique Ariégeois

Association départementale agréée de protection de l'environnement en Ariège

« Je ne vois qu’un moyen de savoir jusqu’où l’on peut aller : c’est de se mettre en route et de marcher » Henri Bergson

Accueil > Ressources > Des cavités dans les arbres pour préserver les colonies d’abeilles (...)

Des cavités dans les arbres pour préserver les colonies d’abeilles sauvages

dimanche 28 mars 2021

Peu d’études existent sur les populations sauvages de l’abeille Apis mellifera, qui étaient même considérées comme éteintes en Europe. Cependant de récentes observations sur le terrain ont montré que des colonies sauvages d’abeilles mellifères (qui produisent du miel) existent toujours. Elles occupent notamment des arbres à cavité dans les forêts.
Pour la première fois, quatre équipes de recherche européennes, dont une équipe d’Irstea, ont pu estimer à 80 000 le nombre de colonies sauvages dans les forêts européennes, en analysant la densité d’arbres à cavité dans les forêts. Grâce à leurs travaux, les chercheurs ont pu identifier plusieurs zones forestières favorables pour la conservation de l’espèce à l’état sauvage. Ces résultats, publiés dans Conservation Letters, contribuent à la politique de l’Union européenne pour stopper le déclin des pollinisateurs et révèlent l’importance des zones forestières pour la conservation des abeilles sauvages.

La suiteici

Les zones de densités des potentialités de présence des abeilles sauvages

Prolongement : La pollinisation par les abeilles également importante pour les grandes cultures.
Des chercheuses et des chercheurs d’Agroscope ont examiné l’importance pour la Suisse de la pollinisation par des abeilles mellifères et sauvages. Il en est ressorti que, en plus des surfaces fruitières, 14 % des surfaces consacrées aux grandes cultures sont dépendantes de la pollinisation. Or, il n’y pas partout suffisamment d’abeilles mellifères disponibles à cet effet bien que la couverture moyenne nationale soit relativement bonne. Vu ces chiffres importants pour l’agriculture, il faut protéger les abeilles mellifères et sauvages.
https://www.newsd.admin.ch/newsd/message/attachments/49665.pdf

Autre prolongement : La pollinisation par les abeilles accroît la rentabilité des cultures de colza
Des chercheurs de l’Inra et du CNRS viennent de montrer pour la première fois que la pollinisation par les abeilles surpassait l’utilisation de produits phytopharmaceutiques dans le rendement et la rentabilité du colza. L’équipe de recherche a analysé quatre années de données collectées dans des parcelles d’agriculteurs d’une plaine agricole des Deux-Sèvres (Nouvelle Aquitaine). Cette étude est parue dans Proceedings of the Royal Society London B le 9 octobre 2019.

https://www.inrae.fr/sites/default/files/pdf/CP_Rendements%20et%20revenus%20du%20colza_0.pdf

Le réchauffement climatique diminue la diversité de pollinisateurs disponibles en Europe

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document