Comité Écologique Ariégeois

Association départementale agréée de protection de l'environnement en Ariège

Ouvrons les yeux, voyons les choses de manière objective, et développons cette énergie extraordinaire qu’est l’amour. C’est, sans le moindre doute, la plus grande énergie de transformation du monde. Elle est la source de la vraie transition intérieure (Pierre Rabhi 19 février 2021)

Accueil > Ressources > Cinq propositions pour sortir la montagne du tout-ski

Cinq propositions pour sortir la montagne du tout-ski

lundi 1er février 2021

Enfin des montagnards alpins comprennent la situation ! Et vous dans les Pyrénées, arriverez-vous à cette même lucidité pour ne pas s’obstiner sur le tout-ski et ouvrir le champ des possibilités de l’accueil en montagne ? En éduquant à sa connaissance et son respect pour éviter de la saccager et de la polluer ?

Cette tribune d’un panel représentant la montagne (en fait, les Alpes pour le moment), est parue dans REPORTERRE

La fermeture des remontées mécaniques, Covid oblige, est l’occasion de réfléchir à l’avenir de nos montagnes : plutôt que de s’obstiner, il faut s’adapter, et prendre soin de l’environnement comme des humains.

Face à cette injonction impérieuse, nous avons le choix entre deux attitudes : s’obstiner ou alors on peut s’adapter. Propositions :

  • Nous proposons de permettre aux classes moyennes et populaires de profiter de la montagne en soutenant les centres de vacances, des transports en commun et navettes au départ de villes proches pour profiter d’une journée de sport d’hiver ou de promenade en montagne, et pas seulement l’hiver ! Nous voulons développer des activités, hiver ou non, au faibles conséquences environnementales, avec les guides de haute montagne, les accompagnateurs et moniteurs indépendants qui peuvent jouer un rôle pédagogique important : ski de fond, ski de randonnée, balade en raquette, éducation à l’environnement, photo nature, découverte des fermes d’élevage en moyenne montagne, du patrimoine, des ateliers d’artisans, de la richesse du vivant aussi.
  • Nous proposons de transformer les stations de ski en stations de montagne et permettre à toutes et tous de profiter de la montagne, en créant des emplois diversifiés à l’année, car la montagne peut être attractive toute l’année. L’hiver avec la neige, le printemps avec la découverte de la biodiversité, les sports de nature — kayak, escalade, randonnée… — l’été pour échapper aux canicules, et l’automne pour visiter le patrimoine, historique, industriel et parcourir les forêts.
  • Nous proposons d’orienter cette diversification pour permettre de créer des emplois pérennes, sans abandonner les sports d’hiver, et développer les offres de tourisme diffus pour faire connaître d’autres pépites qui échappent à la surfréquentation des stations.
  • Nous proposons de soutenir les AOP [1] dans nos montagnes, un élevage et une agriculture de qualité, bio. De favoriser l’installation des nouveaux agriculteurs, agricultrices, éleveurs et éleveuses en favorisant l’accès au foncier pour les jeunes et diversifier ces activités. Soutenir une agriculture paysanne durable, adaptée aux écosystèmes montagnards. Ces activités sont indissociables de la beauté de la montagne, elles sont à l’origine d’une partie des paysages. Nous souhaitons utiliser les PNR comme moteurs et exemples d’une nouvelle manière de concilier l’humain et le reste du vivant.
  • La sobriété et la résilience : pas de travaux pour de nouvelles pistes, pas d’extension des domaines skiables, pas de nouvelles remontées mécaniques ni de canons à neige, pas de nouvelle retenue collinaire. Nous souhaitons rénover les anciennes, proposer des liaisons plus propres avec les vallées, faciliter l’accès des stations et villages de montagne au plus grand nombre avec des modes de transport les moins carbonés possibles.

Premiers signataires :
• François Astorg, maire d’Annecy
• Alain Audigier, artisan de matériaux naturels, moniteur de ski, directeur de l’ESF au Mont-Dore
• Yann Borgnet, guide de haute montagne
• Jean-Baptiste Bosson, géographe
• Jean-Michel Bernardon, accompagnateur en montagne, formateur et coordinateur du diplôme d’État d’alpinisme d’accompagnateur en montagne pour le Centre national de ski nordique et des Métiers de la montagne (École nationale des sports de montagne), formateur pour l’Association nationale d’étude de la neige et des avalanches
• Sophie Boussemart, présidente de la MJC de Lugrin (74)
• Georges Bouvier, skieur de fond
• Fred Caizergues, guide de haute montagne, Bureau des Guides des Carroz
• Sylvia Caizergues, maire-adjointe à la ville de Thyez, chargée de l’environnement
• Florence Cerbaï, conseillère régionale écologiste Auvergne-Rhône-Alpes, membre du groupe Rassemblement citoyens, écologistes, solidaires
• Claude Comet, maire d’une commune de montagne
• Vincent Delebarre, guide de haute montagne, moniteur de ski et entraîneur en trail
• Thomas Dossus, sénateur écologiste du Rhône
• Christophe Dumarest, alpiniste, guide, cofondateur de l’association Actions Collectives de Transition pour nos Sommets et d’Ocean Peak
• Jean-Marc Favre, photographe
• Rémi Forsans, ex-entrepreneur / ex-directeur exécutif Outdoor Sports Valley
• Fabienne Grébert, candidate écologiste pour les Régionales en Auvergne-Rhône-Alpes
• Etienne Hubert, champion du monde de kayak
• Véronique Lebar, présidente du comité éthique et sport
• Émilie Le Fur, présidente de l’association des ecoathletes, triple championne d’Europe de cross triathlon, 5e du marathon ski tour 2019 (ski de fond)
• Didier Lehénaff, président fondateur de SVPlanète et auteur de "Un sport vert pour la planète"
• Pierre Mériaux, adjoint au maire de Grenoble en charge du Personnel
• Corinne Morel Darleux, conseillère régionale en Auvergne-Rhône-Alpes, membre du groupe Rassemblement citoyens, écologistes, solidaires
• Julie Nublat-Faure, adjointe aux sports à la ville de Lyon
• Yves Paccalet, écrivain, philosophe, journaliste et naturaliste
• Bruno Pellicier, guide de haute montagne à Grenoble
• Arnaud Petit, grimpeur, guide et cofondateur de l’association Actions collectives de transition pour nos sommets (ACTS)
• Franck Piccard, champion olympique de ski alpin / super-G
• Éric Piolle, maire de Grenoble
• Antoine Sauer, fondateur de la solution RopeUp !
• Heïdi Sevestre, glaciologue
• Sandra Stavo-Debauge, journaliste indépendante
• Guillaume Tatu, maire adjoint à la ville d’Annecy, en charge de la jeunesse et de la vie étudiante
• Yannick Vallençant, guide de haute montagne - Président du Syndicat Interprofessionnel de la Montagne
• Grégoire Verrière, membre du comité syndical du Parc Régional des Volcans d’Auvergne
• Daniel Villanova, accompagnateur montagne, coordinateur départemental de l’Union nationale des accompagnateurs en montagne.


Voir en ligne : Signez vous aussi

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document