Comité Écologique Ariégeois

Association départementale agréée de protection de l'environnement en Ariège

Accueil > Contact/soutien > Pour s’opposer à la "marina" de Montbel, CouCoo (sic), signez la pétition (...)

Pour s’opposer à la "marina" de Montbel, CouCoo (sic), signez la pétition dont les arguments vous sont présentés ici

samedi 7 novembre 2020

Le contexte :
L’ aménagement sur le lac à niveau constant suscité par le projet de la start-up "Coucoo" justifie la révision allégée n°1 du PLU de Montbel et son enquête publique. Cette pétition sous forme de manifeste sera jointe au dossier de l’ enquête publique. Vous pouvez aussi apporter votre témoignage à titre individuel auprès du commissaire enquêteur jusqu’ au 20 Novembre 2020, 17h00 par courrier électronique à l’ adresse suivante :

revision-plu-montbel@mail.registre-numerique.fr

Lien du dossier de la révision n°1 du PLU de Montbel (Schémas d’ implantation à partir de la page 19).

NOUS, USAGERS, RIVERAINS, PARTAGEONS CE MANIFESTE, JUSTIFIANT NOTRE OPPOSITION À L’ AMÉNAGEMENT DU LAC À NIVEAU CONSTANT DE MONTBEL PAR LA START-UP "COUCOO"

PÉTITION à signer

Petit rappel : Ce projet s’ inscrit dans la volonté des collectivités territoriales à développer l’ économie par le tourisme. Montbel à été désigné comme "le site touristique majeur" dans cet objectif. Dans la lignée du "Schéma directeur de développement touristique et des loisirs du lac de Montbel", l’ IIBAM (Institution Interdépartementale pour l’ Aménagement du Barrage de Montbel) lance un "appel à la manifestation d’ intérêt concurrente" en Août 2019 en proposant une surface de 34 hectares autour du lac à niveau constant pour un projet de type "Hébergement de plein air et respectueux de l’ environnement". La start-up Coucoo est retenue et cette décision va impliquer l’ installation d’ un complexe hôtelier éparpillé sur cette zone.

L’ installation de Coucoo implique "pour l’ instant" :

  • 30 cabanes de luxe sur pilotis (sur les berges et sur l’ eau).
  • Bâtiment d’ accueil éco-construit (500m²) avec piscine écologique (bassins à débordements de 180m²), surplombant le lac.
  • Création d’ accès pompiers au coeur des forêts et dans les champs jusqu’ aux abord des cabanes.
  • Enfouissement des réseaux électriques, d’ eau potable et d’ assainissement le long des dits accès.
  • Création d’ un ponton de 50m et sa batellerie de bateaux électriques.
  • Circulation de voitures électriques.
  • Création d’ un parking à Luga pour la clientèle (60 places).

Leur argumentation en terme d’ "éco-responsabilité", d’ "intégration paysagère" leur sert à porter une image de responsabilité écologique que nous jugeons trompeuse. Il s’ agit plus exactement d’ une prédation d’ espaces naturels préservés d’ une suractivité humaine, sous couvert d’ "écologie", de "création d’ emplois" et "d’ impact économique local".

POURQUOI NOTRE OPPOSITION ?

1- Une dynamique respectueuse de l’ environnement (incluant le tourisme), ayant déjà cours autour du lac constant est compromise :

  • - Marcheurs, vtt, pêcheurs, amoureux de la nature, naturalistes, visitent de manière ponctuelle et régulière ce "lieu d’ exception".
  • - Petits sentiers, zones dégagées de bivouacs et d’ observations, se sont lentement dessinés par le discret passage des uns et des autres, au cours des 36 années d’ existence du lac.
  • - La dynamique actuelle et l’ implication de citoyens soucieux de l’ environnement font que ce tourisme de "passage" s’ inscrit encore dans un cadre qui préserve et favorise le maintien et le développement de la vie de cet Écosystème. Cet aménagement exposera continuellement les lieux au bruit et aux mouvements des hôtes de Coucoo.

2- Absence de consultation de la population et des usagers du lac.

- La population, en amont de ce projet, a été mise à l’ index, soulignant le peu d’ importance accordée à nos qualités d’ usagers du lac et de citoyens.
- Des propositions sont faites régulièrement par des acteurs du territoire, usagers, habitants, naturalistes mais ne sont pas prises en compte.
- Nous protestons contre l’ orientation, la décision des autorités territoriales, à favoriser des investisseurs privés à s’ approprier des espaces qui sont à ce jour, libres d’ accès. Et d’ ailleurs, quel avenir pour les usagers du lac aujourd’hui ?
- Le choix d’ avoir recours à une OAP sectorielle multisites (outil récent pour couvrir un territoire à urbaniser), laisse plus de libertés aux investisseurs. On peut craindre à long terme une extension du projet. ( OAP : Orientation d’ Aménagement et de Programmation).

3- Le projet de la start-up Coucoo n’ est pas motivé par un souci environnemental :

- La démarche du projet et ses efforts faits en matière d’ utilisation de matériaux et d’ aménagements écologiques, de mesures prises, appuyées sur les expertises naturalistes (ANA), de suivi écologique pour les réalisations du projet, de prise en compte des biotopes, de la biodiversité, des espèces à protéger est jugée insuffisante : Le projet a pris en compte les aspects et nécessités environnementales qui lui permettent de réaliser cet "éco-domaine", et non ceux qui auraient éclairé sur l’ incohérence de ce projet.
- Le délicat fonctionnement d’ un écosystème est négligé : En effet, un écosystème est avant tout un vaste réseau complexe d’ interdépendances, d’ échanges d’ énergie, d’ information et de matière permettant le maintien de la vie qui s’ y développe. Les infrastructures prévues (accès pour voiturettes électriques, réseaux d’ assainissement, d’ électricité, d’ eau), desservant chaque cabane, rivaliseront inévitablement avec les subtils réseaux de cet écosystème, et cela en dépit de certaines mesures et précautions envisagées.
- Dans la présentation du projet, la nature est trop souvent réduite à un "paysage" : Un décor qui garantit la satisfaction d’ une clientèle de luxe et un "écrin de nature exceptionnel" de plus pour y faire fructifier les investissements de la start-up.
- Par ailleurs, ils s’ appuient sur le caractère préservé du lieu pour s’ en emparer avec la carte "éco-responsable". En vue des enjeux écologiques actuels, il est prétentieux et inconscient de vouloir faire de la croissance économique sur le dos d’ un écosystème.
- Rappelons que Coucoo développe actuellement ses 4 établissements déjà installés et 3 nouveaux d’ ici 2021. Son objectif est d’ exploiter 12 sites en 2025 et prévoit de réaliser 16 millions d’ euros de chiffre d’ affaire contre 3,7 millions aujourd’hui. Une levée de fond leur à permis de récolter 3,5 millions d’ euros pour leurs projets à venir et ils ont l’ intention de récolter encore 8 millions pour la suite.
- Leur éco-responsabilité, leur manière de se présenter comme des amis de l’ environnement relève plus d’ une récupération, d’ une tendance actuelle et de marketing pour étendre leur marché.
- Ils aspirent à valoriser le lieu mais c’ est surtout du profit qu’ ils vont produire grâce à lui.

4- Nous contestons l’ argument : "Aménagement touristique prévu dès le début au lac constant".
- Inversement, le lac à niveau variable n’ était pas voué au tourisme et s’ est vu être aménagé de manière exponentielle ces dernières années.
- Depuis 36 ans, le lac à niveau constant a développé sa faune et sa flore ; Ne pourrait- on pas opter pour une orientation différente qui permettrait le maintien de ce qui a pu se développer jusqu’ à aujourd’hui.

5- Appropriation d’ ESPACES COMMUNS à ce jour LIBRES D’ ACCÈS. - L’ implantation des cabanes supprimera les sentiers au niveau des berges et repousseront les usagers sur des chemins carrossables dans les bois.
- L’ appropriation de cet espace libre fragmentera cet ensemble en zones privées. Elle pénalisera les usagers ( pêcheurs, marcheurs, amoureux de la nature) et mettra en péril les balades et activités de passage pratiquées jusqu’ à ce jour et respectueuses de ce lieu unique, parce qu’ elle sont justement de passage.
- Nous sommes à même de penser que les 34 hectares dédiés au complexe touristique, pourraient être interdits aux usagers puisque le sujet n’ est pas abordé dans la révision allégée n°1 du PLU.

6- Faiblesse des arguments : "rayonnement local" et "création d’ emplois". - Au minimum 15 emplois sont déjà générés par des particuliers sur les "Rives de Montbel" (buvettes, restaurants, parc de jeux, camping, gîtes). On peut aussi ajouter les nombreuses soirées musicales qui participent à faire travailler des musiciens locaux.
- Par l’ intermédiaire du "comité consultatif de la maison du lac", la commune de Montbel et des citoyens ont amorcé une vie culturelle qui procure des revenus à des artistes et occasionnent des moments de rencontre et de convivialité.
- Toutes ces initiatives génèrent de l’ emploi, proposent des activités aux enfants et adultes venus au lac pour s’ amuser et partager des moments agréables.
- Le dossier minimise l’ action des particuliers, acteurs concrets qui proposent des conditions d’ hébergement (gîtes), des emplois, sans pour autant supprimer des espaces communs. Pourquoi les collectivités ne privilégient-elles pas cette continuité amorcée par les particuliers ?
- Nous soutenons l’ idée d’ une coopération, qui serait le signe d’ une véritable dynamique collective de territoire.
- Au vu des énormes investissements (plusieurs millions d’ euros pour 14 emplois), la start-up Coucoo est-elle réellement compétitive en matière de "création d’ emplois" et de "rayonnement local" ?

Pour les aigrettes garzettes, les foulques, les tritons palmés, les grèbes huppées, les rainettes méridionales, les sarcelles d’ hiver, les 6 espèces de pics, les couleuvres helvétiques, les genettes communes, les agrions porte-coupe, les anax napolitain, les pachas à deux queues, les 30 espèces de chauves-souris, les écrevisses, les loutres, les hérons cendré, les martin-pêcheurs, les pies grièches, le potamot luisant, la nitelle hyaline et tous les autres qu’ on ne cite pas...

Par respect pour eux et pour toutes les subtilités de cet écosystème qui nous échappent

ET

Parce que notre territoire n’ est pas seulement un" paysage", un "capital nature" à exploiter et que nous sommes des citoyens :

EXPRIMONS NOTRE DÉSACCORD CONTRE L’INSTALLATION DE LA START-UP COUCOO EN SIGNANT CETTE PÉTITION

PS : Cette pétition restera valide au-delà du 20 Novembre 2020 mais vos signatures donnant du poids au dossier de l’ enquête publique en cours, n’ hésitez pas à la signer avant cette date.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document