Comité Ecologique Ariégeois

Association départementale agréée de protection de l'environnement en Ariège

"C’est la beauté de la nature, de la vie, et de l’œuvre de l’Homme dans sa dimension créatrice, qui devra nous inspirer tout au long des voies nouvelles que nous emprunterons." Pierre Rabhi (agriculteur-écrivain-humaniste français)

Accueil > Ailleurs > Compte-rendu du Comité de Massif des Pyrénées du 18 MAI 2018

Compte-rendu du Comité de Massif des Pyrénées du 18 MAI 2018

jeudi 24 mai 2018

Le nouveau comité de massif des Pyrénées a été mis en place par le préfet de région, coordonnateur de massif, le 18 mai à Toulouse.

Il s’agissait de réunir pour la première fois les membres du comité désignés selon les modalités de la nouvelle loi montagne et de mettre en place la commission permanente, les autres commissions et désignations prévues.

Il y a 69 membres dans ce comité, dont la majorité est constitué d’élus locaux (35) et de parlementaires (4). Il y a deux autres collèges : acteurs économiques (15) et divers organismes et associations (15).

FNE a deux représentants dans ce dernier collège : Marc MAILLET (secrétaire général du CIAPP) et Thierry de NOBLENS (président de FNE Midi-Pyrénées).

L’ordre du jour comportait au préalable à ces élections, l’adoption d’un règlement intérieur.

Évidemment le projet diffusé par la préfecture risquait d’accentuer la surreprésentation des élus alors même que la motivation de la nouvelle loi s’appuyait sur une volonté de rééquilibrage et d’élargissement…

C’est pourquoi avant la réunion j’avais diffusé des propositions d’amendements à ce règlement (pièce jointe).

Il y a donc eu un débat article par article sur ces amendements avec un certain succès.

Il y aura 2 réunions par an et non une. Il n’y a aura qu’une possibilité de mandat pas personne. Le représentant au sein du comité de suivi des fonds FEDER du groupe 4 devra être un associatif.

Par contre, il n’a pas été possible de rééquilibrer à la baisse le nombre d’élus dans les commissions, ni de supprimer les observateurs.

Il a eu un refus quasi général d’accueillir la presse pour nos réunions annuelles. De quoi ont-ils peur ?

A ma demande les élections se sont déroulées par collège dans des salles distinctes. Le groupe 4 où nous siégeons Thierry et moi nous a élu à la commission permanente par un vote secret où le représentant de la chasse M. Jean-Luc FERNANDEZ a été écarté. Nous avons été élus aussi dans d’autres commissions sans difficulté et j’ai été désigné pour le comité de suivi des fonds régionaux FEDER.

Lors du retour en séance publique ces votes ont été validés et il y a eu un court débat sur la présidence de la commission permanente (23 membres). Nous avons constaté, après le retard apporté à cette mise en place du Comité, l’absence de l’ancienne co-présidente Aurélie MAILLOL, vice présidente régionale Occitanie et la mise en place d’un Parlement de la Montagne susceptible de parasiter complètement le Comité de massif (pourtant le seul organisme mis en place par la loi) qu’il était nécessaire de délivrer un message fort à cette orientation régionaliste qui n’a d’ailleurs pas les moyens de sa politique (voir les questions d’infrastructures notamment ferroviaires pour les Pyrénées). C’est pourquoi j’ai présenté ma candidature face à John PALACIN, conseiller régional d’Occitanie. Cela a fait un bide mais au moins on a entendu ce nouveau président de la commission permanente dire qu’il souscrivait à nos propos.

Marc Maillet


Voir en ligne : La composition du comité

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document