Association départementale agréée de protection de l'environnement en Ariège

"C’est la beauté de la nature, de la vie, et de l’œuvre de l’Homme dans sa dimension créatrice, qui devra nous inspirer tout au long des voies nouvelles que nous emprunterons." Pierre Rabhi (agriculteur-écrivain-humaniste français)

Accueil > Ailleurs > NON à la LGV Toulouse-Bordeaux, OUI à un projet de TGV alternatif

NON à la LGV Toulouse-Bordeaux, OUI à un projet de TGV alternatif

samedi 22 avril 2017

Communiqué des Amis de la Terre MP :

NON à la LGV, OUI à un projet de TGV alternatif

Un collectif de militants a mis en ligne une pétition CONTRE la LGV Toulouse-Bordeaux et POUR les alternatives (aménagements voies, TER etc) en réaction à la pétition de Moudenc bâchée sur la façade du Capitole pour la LGV.

A signer et faire suivre
https://www.change.org/p/au-nouveau-pr%C3%A9sident-et-%C3%A0-son-gouvernement-non-%C3%A0-la-lgv-oui-%C3%A0-un-projet-de-tgv-alternatif?recruiter=707406728&utm_source=share_petition&utm_medium=email&utm_campaign=share_email_responsive

La Mairie de Toulouse a lancé une pétition, à grand renfort de communication, pour demander l’arrivée de la Ligne à Grande Vitesse (LGV) à Toulouse-Matabiau en 2024. Cette pétition, intitulée « TGV, je signe », transforme le sigle « Train à Grande Vitesse » en « Toulouse Grande Vitesse ».

Le projet soutenu par la mairie consiste à construire une LGV de 200 km entre Bordeaux et Toulouse pour un coût entre 7 et 8 milliards d’€. Sur cette ligne, les TGV rouleraient à 350 km/h pour relier Paris en 3h14.

Ce projet nous n’en voulons pas.

Dans un contexte où le réseau ferroviaire connaît des limitations de vitesse (Bordeaux – Nantes en 5 heures !) et des fermetures de lignes faute de financement disponible pour régénérer le réseau, ce projet parait hors de propos. Au-delà des dégâts écologiques, il ne fera qu’aggraver la situation actuelle en fragilisant davantage les territoires et populations situés en dehors du réseau LGV qui n’auront à leur disposition que de rares bus : La très grande vitesse pour quelques-uns, la lenteur pour les autres.

Nous sommes pour une alternative.

Nous ne sommes pas contre l’amélioration de la vitesse des trains, mais celle-ci doit se faire au bénéfice de tous les territoires et de toutes les catégories sociales.

Il est possible de relier Toulouse à Paris en 3h40 pour un coût de 3 milliards d’€ avec de nouvelles voies où cela est nécessaire, et la rénovation du réseau existant ailleurs. Ce TGV permettrait enfin une alternative à l’avion et à la voiture avec leurs nuisances sans laisser des territoires et des populations regarder passer les trains.

5 milliards de plus pour une LGV qui ferait gagner 25 minutes, c’est 5 milliards de moins pour les transports du quotidien :

Nous, habitants de l’agglomération toulousaine et de la région Midi-Pyrénées, souhaitons que ces milliards soient attribués à l’amélioration des transports du quotidien de l’immense majorité des habitants qui circulent dans l’agglomération et dans la région : amélioration des TER, création d’un futur réseau RER Toulouse, innovation dans les déplacements, intermodalité, etc…

Autant de projets indispensables pour diminuer les temps de trajets et la pollution de l’air.


Voir en ligne : Amis de la terre Midi-Pyrénées

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document