Association départementale agréée de protection de l'environnement en Ariège

"C’est la beauté de la nature, de la vie, et de l’œuvre de l’Homme dans sa dimension créatrice, qui devra nous inspirer tout au long des voies nouvelles que nous emprunterons." Pierre Rabhi (agriculteur-écrivain-humaniste français)

Accueil > Actions > Salau : PERM et Radio Couserans-MàJ : 16 février 2017

Salau : PERM et Radio Couserans-MàJ : 16 février 2017

jeudi 16 février 2017

Deux infos dans cette brève :

Article LDDM 09-02-17

1 - Le permis exclusif de recherches de la mine de tungstène de Salau sera publié prochainement au journal officiel.
C’est par cet article de LDDM que nous en sommes informés.


2 -Le CEA a été particulièrement impressionné -mode grinçant- par le comportement du journaliste de Radio Couserans cette semaine : nous vous faisons profiter des six minutes de son billet d’humeur du 6 février, à ne surtout pas manquer !

Alors qu’il avait accepté d’ interviewer le lundi 31 janvier des représentants de la mairie de Couflens, de l’association Stop Mine Salau et du CEA venus dire aux auditeurs leurs raisons du refus du permis de recherche de mines et alors qu’il leur avait promis 20 mn d’émission pour le jeudi 10 février, M. Jean Louis Péguilhan y fait preuve d’une verve époustouflante contre les écologistes pour annoncer que finalement il remplacerait cet interview à l’antenne par celle du député Fauré, fervent apôtre de ce projet minier ! Pas la peine de les écouter (les opposants à la mine), "trop c’est trop" puisqu’ils ont d’ores et déjà gagné, eux qui, "puissants", "organisés", ont empêché l’octroi du permis !
Hélas depuis, on mesure toute l’étendue du don de prédiction du journaliste de RDC...


A propos de Radio-Couserans voici le témoignage d’une journaliste qui est l’auteure du film "Mine de rien" dans sa page Facebook que nous relatons en PDF ci-contre pour ceux qui n’y seraient pas abonnés.

Histoire d’une radio qui a le monopole du territoire : nous avons eu à faire connaissance avec radio Couserans, la radio commerciale des pyrénées centrales. Elle est la seule à être entendue sur le territoire de la mine de Salau. personne ne l’aime vraiment, mais tout le monde l’écoute : On ne capte qu’elle. Il faut être clair, cette radio d’abord associative, puis ne vivant désormais que de la pub, n’est pas le symbole du journalisme d’exception. C’est souvent le cas dans les petites radios, mais là, on rafle le pompon. Récit d’une histoire de désinformation : le reste dans le PDF


Un autre témoignage nous parvient sur Radio Couserans. Le voici :

Suite à notre communication téléphonique, je viens ici vous faire part de mes quelques remarques concernant la radio RDC, la seule que je puisse écouter correctement dans ma résidence ariégeoise.
D’une part je suis étonnée d’y entendre quotidiennement un horoscope ou même parfois une voyante qui "consulte" en ligne et finit invariablement par inviter l’auditeur à venir la voir à son cabinet.
D’autre part j’ai été particulièrement choquée par une interview (diffusée la semaine dernière) du député Alain Fauré par le "journaliste" Mr Péguillan, dans laquelle tous les deux se congratulaient pour l’obtention du permis de recherche minière (PRM) à Salau, et dans laquelle ce soit-disant journaliste n’a mentionné l’existence d’une opposition à la réouverture de la mine que pour balayer de son mépris ces gens (les opposants) qui, d’après lui, seraient juste en permanence contre tout ce qui peut se faire. A aucun moment il ne s’est préoccupé de relayer le moindre argument contraire, comme si les mines étaient un monde merveilleux et que leur exploitation n’occasionnait jamais le moindre problème. Cette attitude révèle chez ce Monsieur une formidable étroitesse d’esprit, ainsi qu’une méconnaissance totale de la problématique de l’exploitation minière en France et dans le monde, qui ne l’empêche visiblement pas de s’ériger en juge, et même en censeur.
Puisque vous me confirmez que le Conseil Départemental a bien des relations avec cette radio associative, je viens vous demander ici d’exiger de sa part qu’elle respecte un minimum de déontologie, pour que les différents points de vue soient présentés aux auditeurs, et non pas seulement les certitudes de Mr Péguillan avec sa cervelle d’oiseau.
En vous remerciant pour votre attention et votre écoute.
Bien cordialement

Nicole F....

Nous ferons part de cette demande au Conseil Départemental...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document