Comité Ecologique Ariégeois

Association départementale agréée de protection de l'environnement en Ariège

"C’est la beauté de la nature, de la vie, et de l’œuvre de l’Homme dans sa dimension créatrice, qui devra nous inspirer tout au long des voies nouvelles que nous emprunterons." Pierre Rabhi (agriculteur-écrivain-humaniste français)

Accueil > Actions > ATTENTION

ATTENTION

mardi 19 janvier 2016

-  Pièces à conviction  : une ancienne mine tue les riverains à petit-feu et l’Etat est sourd à leurs plaintes. Mercredi 20 janvier 23:25 à 00:35 sur France 3

Cévennes : révélations sur une pollution cachée

Synopsis de l’émission

Au siècle dernier, près du Parc national des Cévennes, Umicore, une société belge, se lance dans l’exploitation des mines de zinc et de plomb. Malgré leur fermeture il y a 45 ans, les déchets toxiques demeurent. La terre et les rivières sont contaminées par des métaux lourds comme l’arsenic, le cadmium, le plomb ou le zinc. Deux journalistes se sont installés sur place plusieurs semaines pour tenter d’évaluer les risques pour les 6000 habitants de la zone. Il n’existe aucune étude officielle, ce qui contraint les reporters à rencontrer des médecins de la région pour recueillir des informations sur les maladies qui se sont déclarées dans la zone concernée. Pour eux, le lien entre cancer et pollution ne fait aucun doute. Si la protestation s’organise, l’Etat et la multinationale belge restent sourds face à l’inquiétude des riverains.

Voir la bande annonce ci-dessous :

La critique TV de télérama du 16/01/2016

Qui imaginerait que sous la verdure idyllique des Cévennes, dans ce coin de nature où l’air semble si pur et l’eau si claire, se planque un insidieux poison ? C’est pourtant le lourd héritage d’une centaine d’années d’exploitation minière que payent aujourd’hui les habitants d’une poignée de villages de la région d’Anduze, exposés sans le savoir à des taux anormalement élevés de plomb, de cadmium ou d’arsenic dans la terre et les rivières. Une tragédie en sous-sol que révèle cette implacable enquête d’Alain Renon (1) et de Bernard Nicolas.

Deux années d’investigation patiente pour mettre au jour, avec l’aide d’un lanceur d’alerte du coin, Johnny Bowie, et du toxicochimiste André Picot, cette contamination longtemps passée sous silence. Entre enquête de voisinage, épluchage des statistiques (nombre de cancers, surmortalité) et analyse du taux de métaux lourds dans l’environnement, ils révèlent à quel point les effets de cette pollution silencieuse sont loin d’être anodins pour la santé des six mille habitants de la région.

Les journalistes s’interrogent : pourquoi les autorités ne lancent-elles pas d’étude épidémiologique ? Pourquoi la population n’est-elle pas mieux informée des risques encourus ? Et pourquoi l’ancien exploitant minier, le groupe belge Umicore, ne sécurise-t-il pas mieux ses anciens sites, encore ouverts à tout vent ? En attendant des réponses, les habitants subissent eux la double peine : vivre sur un sol souillé dans des maisons qu’ils ne peuvent même plus quitter, invendables désormais. — Virginie Félix

Et un article du Midi Libre :Une omerta à dessein


D’autres émissions prochaines dans la même veine :
• Mardi 26 janvier 2016 sur France 5, à 20 h 40,
>
le magazine Le Monde en face est consacré aux mobilisations pour la reconnaissance en maladie professionnelle
>
« Perdre sa vie à la gagner » un film de 52 minutes de Liza Fanjeaux, qui pointe du doigt les dysfonctionnements du système de prévention et de reconnaissance des maladies professionnelles en France.C’est l’histoire de ces travailleurs qui continuent, malgré le scandale de l’amiante, à mourir de leur travail, du combat quotidien de salariés, de syndicats et d’associations pour dénoncer cette épidémie invisible. Suivi à 21h35 d’un débat.
>
>
> • Mardi 26 janvier 2016 sur France 5, à 21 h 50,
> le magazine Le Monde en face rediffuse un documentaire sur la "pollution des sols, un scandale caché", de Sarah Oultaf
> Métaux lourds, produits chimiques, déchets nucléaires, amiante… Il y a environ 400.000 sites pollués en France. Sans le savoir, chacun d’entre nous vit donc aux abords d’un terrain toxique. Quels sont les impacts sur notre santé ? Avec un focus sur la mine de Salsigne, dans l’Aude et sur le combat mené par les riverains du CMMP en Seine-Saint-Denis.
>
Un extrait concernant le fort de Vaujours :
> https://www.youtube.com/watch?v=7hcG9QevIPo


Voir en ligne : Patricia Loison révèle un cas de pollution cachée dans le prochain épisode de Pièces à Conviction

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document