Association départementale agréée de protection de l'environnement en Ariège

"C’est la beauté de la nature, de la vie, et de l’œuvre de l’Homme dans sa dimension créatrice, qui devra nous inspirer tout au long des voies nouvelles que nous emprunterons." Pierre Rabhi (agriculteur-écrivain-humaniste français)

Accueil > Actions > Vous n’avez plus que quelques jours pour participer à l’enquête publique sur (...)

Vous n’avez plus que quelques jours pour participer à l’enquête publique sur l’EOLIEN de Gudas, Malléon, Ventenac, etc...

samedi 4 octobre 2014

EOLIEN : Jusqu’au 15 octobre : Gudas, Ventenac, Malléon, St Jean de Verges, l’enquête publique est ouverte.


Pour le préfet de Région, après avoir fait le bilan des divers dérangements et destructions de terrain, de bois, de faune, de flore, de paysage....le projet est jugé acceptable. Une seule proposition de la chargée d’étude :


Alors que les chiffres officiels annoncés sont déjà évocateurs de la transformation radicale de cet écrin de biodiversité :

Avant la clôture de l’E.P. une manifestation devant la préfecture a rassemblé beaucoup d’opposants : voir La Dépêche
Manifestez votre sentiment vis-à-vis de ce projet dans les mairies concernées ou par un mail à la préfecture... pref-utilite-publique@ariege.gouv.fr


Voir en ligne : Textes officiels

Messages

  • Bonjour,

    Ne pouvant me déplacer je tiens à manifester mon opposition à l’installation d’éoliennes sur les communes de Gudas, Malléon, Ventenac, St Jean de Verges.

    Il n’est pas logique que cette transformation radicale de cet écrin de biodiversité soit opérée dans un secteur où, de notoriété Ariégeoise, le vent y est absent la plupart du temps. Alors quel est le cheminement des réflexions qui ont amené à cette décision ? Quelles sont les valeurs des comptages de flux d’air qui rendent cette installation acceptable ? Je n’en ai pas vu la teneur.

    On ne peut pas mettre des éoliennes partout sous prétexte qu’il y a de la place libre... Chaque territoire possède ses caractéristiques : l’Ariège produit plus que sa part en électricité sous forme d’hydroélectrique. Pourquoi forcer encore les choses avec des technologies non adaptées et contre nature ? L’éolien en pays de vent, peut-être et ça se discute... Mais en Ariège !

    La richesse de notre patrimoine Ariégeois n’est pas très importante, alors au moins privilégions nos paysages. Gardons-les authentiques . Si les touristes aiment notre région c’est grâce à nos paysages naturels. Si nous aimons vivre ici, c’est aussi à cause du cadre de vie qui nous entoure. A cause des quelques monuments historiques qui parsèment nos vallées, collines et montagnes. Des éoliennes-girouettes immobiles la plupart du temps dans ce ciel et ces montagnes vont faire vraiment lamentable.

    Vu de la Barguillère ou du Prat d’Albis ou du St Sauveur et du massif du Plantaurel, le château de Foix sur fond d’éoliennes..? Je ne comprends pas comment on peut accepter administrativement une telle ineptie alors qu’on va refuser au simple citoyen la moindre couleur qui ne rentre pas dans la palette officielle des couleurs de façades !

    Sans compter les perturbations importantes et désastreuses des collines de Ventenac, Malléon et Gudas jusqu’à Mirepoix : près de 8 km de chemins et pistes forestières modifiés ou nouveaux, 1 nouveau pont sur le Dalou, 64 km de tranchées pour enfouir les câbles électriques, 2ha de déboisements !!! On ne peut pas dire que le paysage restera intact. Tous ces écosystèmes détruits ou perturbés !!!

    Et tout ça pour rien au niveau énergie puisque ces éoliennes ne seront jamais performantes et rentables ; combien de financements publics vont être dévoyés sous forme de subventions aux entreprises privées ? Sans compter le prix d’achat de l’électricité produite toujours surpayée par le financement public ?

    Gabegie, gabegie, gabegie...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document