Comité Ecologique Ariégeois

Association départementale agréée de protection de l'environnement en Ariège

"C’est la beauté de la nature, de la vie, et de l’œuvre de l’Homme dans sa dimension créatrice, qui devra nous inspirer tout au long des voies nouvelles que nous emprunterons." Pierre Rabhi (agriculteur-écrivain-humaniste français)

Accueil > Ailleurs > Les Gilets jaunes à l’avant-garde, Hulot ringardisé. Agoravox enfonce le clou. (...)

dimanche 2 décembre 2018

Les Gilets jaunes à l’avant-garde, Hulot ringardisé. Agoravox enfonce le clou. Avec quelques arguments...

Un article de Guylain Chevrier

Comme André Bellon, le média numérique ajoute : "Stop à l’instrumentalisation politique de l’écologie !"
On dénonce la violence dans les actions de blocage, mais comment l’exaspération liée au désespoir, pourrait-elle ne pas s’exprimer malheureusement aussi sous cette forme, bien qu’elle soit marginale. Côté gouvernement et président de la République, on réagit en expliquant que l’on entend la détresse, et que l’on veut faire prévaloir le dialogue… Autrement dit, comme pour le « dialogue social », le « cause toujours tu m’intéresses », pour faire, au final, ce que l’on veut. Un président droit dans ses bottes, à défendre l’ultra-libéralisme avec la caution de l’écologie la plus punitive, tout en menaçant de répression ce peuple en jaune, parce qu’il dit stop, ça suffit !

Analysant l’émission où N. Hulot était l’invité de Léa Salamé sur France 2, Guylain Chevrier démonte les arguments de l’ancien ministre. Non qu’il ne faille rien faire au niveau environnement mais qu’il faille agir à tous les échelons et dans le monde entier. Pas seulement envers les "esclaves" corvéables et muets que nous sommes. Extraits :

C’est dans cet état d’esprit que Monsieur Hulot nous dit qu’il ne faut rien retarder. S’il fallait une preuve à l’irrationalité de cette fuite en avant, il suffit de savoir que toutes les restrictions imposées en France au nom de ce que l’on appelle la transition écologique, ne représente pas grand-chose au regard des plus gros pollueurs de la planète qui ne font rien ou presque rien. C’est donc une punition gratuite qui nous est proposée, à coups de culpabilisation, pour nous imposer une contrition généralisée. Pendant ce temps, parallèlement, on casse tout le cadre social qui était notre protection, ce dont ne parlera aucunement Monsieur Hulot. La sécurité sociale est taillée en coupes réglées, les retraites sont ponctionnées comme jamais, le système de retraite saboté, la branche famille mise à l’os avec des suppressions de postes partout dans les CAF avec la nouvelle Convention d’objectifs et de gestion, l’obligation lamentable de travailler lorsque l’on est en arrêt maladie sous prétexte de télétravail, la généralisation des contrats privés dans le public pour remplacer les fonctionnaires et casser cette propriété collective de haute valeur et conquise de hautes luttes, sans compter encore avec un impôt sur les grandes fortunes en diminution de 54%...

................................................
La fin de l’article :

Les Gilets jaunes, loin d’être de simples révoltés face à l’injustice, nous obligent à nous poser toutes les questions, au regard de ce qui apparait de plus en plus comme une évidence : l’usage de l’écologie comme instrument de domination, au service d’un système en perte de vitesse, de plus en plus discrédité, qui cherche là une ultime justification morale à son existence et à sa pérennité. La seule réponse est à cet endroit, aujourd’hui comme hier, dans l’accélération du progrès. Et l’action pour l’imposer, la mobilisation du peuple !


Voir en ligne : Les Gilets jaunes à l’avant-garde, Hulot ringardisé. Stop à l’instrumentalisation politique de l’écologie !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document