Comité Ecologique Ariégeois

Association départementale agréée de protection de l'environnement en Ariège

"C’est la beauté de la nature, de la vie, et de l’œuvre de l’Homme dans sa dimension créatrice, qui devra nous inspirer tout au long des voies nouvelles que nous emprunterons." Pierre Rabhi (agriculteur-écrivain-humaniste français)

Accueil > Actions > Protection : Faune, Flore, Forêts > Espèces animales > Ours > Pourquoi un volet "Ours brun" dans la Stratégie Pyrénéenne de Valorisation de (...)

mardi 21 février 2017

Pourquoi un volet "Ours brun" dans la Stratégie Pyrénéenne de Valorisation de la Biodiversité ?

Dans cet article, vous avez tous les éléments pour comprendre les enjeux naturalistes de la politique ours dans les Pyrénées, notamment en Ariège et en Pyrénées centrales. Vous pourrez lire les réactions locales et enfin vous aurez tous les éléments pour participer et répondre à la consultation publique du 15 février au 8 mars 2017

Le projet de volet « Ours brun » de la Stratégie Pyrénéenne de Valorisation de la biodiversité est soumis à la consultation du 15 février au 08 mars 2017.

Pour déposer des observations, avis, suggestions :
sbrn.dreal-midi-pyrenees@developpement-durable.gouv.fr

Pourquoi un volet "Ours brun" dans la Stratégie Pyrénéenne de Valorisation de la Biodiversité (SPVB) ?

Les Pyrénées constituent un massif exceptionnel doté de richesses faunistique et floristique spécifiques à préserver et à gérer en concertation avec les acteurs nationaux et transfrontaliers. Ainsi, la Stratégie Pyrénéenne de Valorisation de la Biodiversité (SPVB) vise à intégrer la biodiversité dans le projet de développement du territoire pyrénéen. Dans cette optique, les pistes d’actions proposées tendent à associer trois dimensions : biodiversité, territoires ruraux et activités humaines à l’échelle du massif, ainsi qu’une approche internationale avec les autres pays concernés par le massif (Espagne et Andorre).

Cette stratégie intègre un volet sur l’Ours brun, espèce emblématique des Pyrénées et objet de multiples enjeux, qui a pour but de définir les actions propres à assurer la préservation de l’ours brun et de son habitat, en tenant compte des dimensions économiques, sociales et culturelles. La restauration et le maintien d’une population d’Ours brun dans les Pyrénées s’inscrivent dans une politique européenne de conservation de la biodiversité, ainsi que dans les engagements de l’État français à atteindre pour cette population, un état de conservation favorable.

Alors que depuis le début du siècle dernier la population d’ours ne cessait de régresser dans les Pyrénées, dernier territoire français accueillant l’espèce, la France a mis en place ces vingt dernières années plusieurs programmes visant à la reconstitution d’une population viable d’Ours brun. Les premières réintroductions réalisées en 1996, 1997 puis celles de 2006 ont permis de vérifier que les conditions naturelles d’habitats favorables requises pour l’accueil de la population d’ours sur les Pyrénées centrales, étaient bien réunies, au-delà de l’existence de ces conditions sur le noyau occidental.

En outre, la population d’ours des Pyrénées reste fragile, l’UICN l’ayant classée en 2009 parmi les espèces en danger critique d’extinction sur le territoire national. La fragilité de la population est liée d’une part à sa faiblesse numérique et à sa forte consanguinité, d’autre part à la présence de plusieurs noyaux sur les Pyrénées qui ne sont pas en contact compte-tenu de leur éloignement géographique.

Le projet de volet Ours brun a été élaboré à partir des contributions des groupes de travail du comité SPVB sur le maintien de la population et la cohabitation avec les activités humaines, des derniers travaux scientifiques connus, en tenant compte de l’acceptation sociale pour cette espèce, des réactions des membres du comité de massif et de l’avis du Conseil National de Protection de la Nature.


La Dépêche du Midi a interviewé à ce sujet deux représentants du monde environnemental et agricole dont les avis sont opposés :

LDDM21_02_2017

Le débat sur la réintroduction de l’ours dans les Pyrénées est désormais relancé, suscitant des avis tranchés de part et d’autre. Les associations de défense de l’environnement y voient une nécessité incontournable et plaideront cette cause dans une semaine, à Bruxelles, devant la direction générale de l’environnement, pour que « la France tienne les engagements qu’elle a pris ». Du côté du monde agricole, on pointe ces éleveurs découragés et ces estives désertées qui déséquilibrent le pastoralisme ariégeois. Pour les éleveurs, toute nouvelle introduction d’ours est exclue.


Tous les documents utiles sont visibles dans la page ci-dessous.


Voir en ligne : Consultation sur le volet Ours brun

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document