Comité Ecologique Ariégeois

Association départementale agréée de protection de l'environnement en Ariège

"C’est la beauté de la nature, de la vie, et de l’œuvre de l’Homme dans sa dimension créatrice, qui devra nous inspirer tout au long des voies nouvelles que nous emprunterons." Pierre Rabhi (agriculteur-écrivain-humaniste français)

Accueil > Actions > Agriculture, Santé, Alimentation > Ondes électro-magnétiques. Hypersensibilité. Sources nuisibles > Le smartphone, les tablettes et leurs composants mortels

lundi 7 décembre 2015

Le smartphone, les tablettes et leurs composants mortels

Un article d’EMOV

Dans un téléphone et une tablette, il y a plus de 300 pièces, la plupart sont des minerais précieux et rares, d’autres sont des poisons
(suite)
........................................................................................................................
Principales origines de ces minerais et quelques exemples de ce que « coûte réellement » les smartphones et les tablettes :
* Aluminium d’Australie
* Cuivre du Chili
* Lithium de Bolivie
* Ecrans de Chine : dans une des usines de production d’écrans pour smartphones. un ouvrier doit vérifier 6 000 écrans par jour pour 10h de travail, cela fait 5 écrans à vérifier toutes les 30 secondes payé 70 centimes d’euro de l’heure, des enfants travaillent jusqu’à 13 heures par jour ou par nuit, les mineurs de moins de 16 ans représentent en moyenne la moitié des ouvriers de l’usine. Une jeune de 13 ans témoigne de devoir en nettoyer 100 par heure et travaille 13h par jour et de nuit un mois sur deux. Elle a 1 jour de congé tous les 15 jours et deux jours fériés dans l’année et est payée 160 € par mois. A peine plus de 5 euro par jour.

En moyenne, les marques de smartphone ne dépensent que 2,38€ en main d’œuvre alors que les téléphones peuvent se vendre jusqu’à 900 €

Lisez tout l’articleici


Voir en ligne : EMOV : mouvement des Victimes des Ondes ElectroMagnétiques

Messages

  • "la plupart sont des minerais précieux et rares, d’autres sont des poisons"
    Tous utilisent les mêmes composant électroniques, comme les condensateurs au tantale.
    Qui sont dans les smartphones, tablettes, PC, télés, radios, voitures, lave linge, sonotone ....., tout appareil électronique.
    Donc on ne peut pas s’en passer. La solution, le recyclage dans les déchetteries qui normalement traitent les Déchets 3E. D3E
    Toutes les piles sont apportés dans les bacs appropriés, évidement.
    Il est conseillé pour les appareils de les démonter et d’isoler le fer, les plastiques et les cartes
    électroniques et de les mettre dans des bacs séparés. Pour les démonter .. ;des tournevis.
    Bien enlever les micro batteries au mercure ou autre métal toxique.
    Les appareils se miniaturisant, on aura besoin de moins en moins de matières premières et le recyclage devrait suffire.
    à contrôler si dans les déchetteries, quand il y en a proche, en Ariège cette séparation est bien faite et si tout ne part pas en incinérateur ou en enfouissement. Merci le mercure.

  • oublié tantale (des condensateurs) du minerai coltan, COLombo-TANtalite. Minerai de sang !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document