Association départementale agréée de protection de l'environnement en Ariège

"C’est la beauté de la nature, de la vie, et de l’œuvre de l’Homme dans sa dimension créatrice, qui devra nous inspirer tout au long des voies nouvelles que nous emprunterons." Pierre Rabhi (agriculteur-écrivain-humaniste français)

Accueil > Actions > Carrières, gravières et mines > Mine de SALAU : inquiétudes dans la vallée > Les menaces ENVIRONNEMENTALES minières, par forages ou fragmentations, (...)

lundi 12 octobre 2015

Les menaces ENVIRONNEMENTALES minières, par forages ou fragmentations, toujours présentes

Plusieurs sources

Le nouveau code minier ne nous veut pas que du bien et ce qui vaut pour les hydrocarbures (voir ci-dessous les articles de REPORTERRE) vaudra aussi pour les mines. En Ariège, Salau est ciblé pour le tungstène.

Vous lirez aussi avec intérêt la présentation de cette nouvelle vague d’intérêt minier dans le blog de JF Vallée qui dénonce ce forcing.

Et enfin, Claude Taton dénonce comment le gouvernement prépare la relance des mines et de l’exploitation d’hydrocarbures.

.
"Le 29 septembre 2015, le Journal officiel publiait trois arrêtés ministériels signés par Ségolène Royal octroyant trois nouveaux permis exclusifs de recherche d’hydrocarbures liquides ou gazeux." (Reporterre)
http://reporterre.net/Gaz-et-petrole-de-schiste-Royal-et-Macron-accordent-des-permis-de-recherche-a

"Rappelons que le Code minier actuel ne permet pas à un gouvernement de revenir sur un permis de recherche préalablement octroyé. Ce même code minier rend quasi-automatique la transformation d’un permis de recherche en une concession (exploitation). Obtenir un permis de recherche, pour une entreprise pétrolière, revient à « mettre le pied dans la porte ». Or, le Code minier ne fait pas la distinction entre hydrocarbures conventionnels (sans fracturation) et non conventionnels. Tout permis obtenu aujourd’hui sera valide encore dans quatre ou cinq ans. Le prix du pétrole, bas aujourd’hui, remontera un jour ; la fracturation hydraulique, interdite aujourd’hui…" (Reporterre)

"Deux amendements se sont glissés au Sénat dans la loi de transition énergétique, prévoyant l’autorisation de l’exploration du gaz de schiste en France. Ils ont été repoussés cette nuit. Mais le lobby du gaz de schiste est de plus en plus actif, et vient de lancer un Centre « d’information »." (Reporterre)
http://reporterre.net/Au-Senat-et-ailleurs-le-lobby-du

Le gaz "de couche" :
L’entreprise EGL explore le sous-sol français à la recherche de gaz de couche, les citoyens se mobilisent. L’opacité qui entoure ces activités technologiques, la pollution des nappes phréatiques et de l’air attachée à cette industrie et les émissions dans l’atmosphère de méthane - puissant gaz à effet de serre - sont autant de facteurs d’alerte pour les opposants à ces projets.
http://www.reporterre.net/Vous-n-aimez-pas-le-gaz-de-schiste


La nouvelle frénésie minière a gagné le Monde : arracher chacun sa part de ce qui reste, énergie et matières premières, « non renouvelables ». Comme il n’y a plus de vrais gisements à découvrir, on fracture, on « Fragmente » : on force les miettes, diluées dans d’énorme quantités de roches broyées en boues, toujours toxiques.
En France, une douzaine de « cibles » font déjà l’objet de Demandes de Permis Exclusifs de Recherches Minières, ou PERM. Quatre sont déjà signés, dans le grand Ouest et le Limousin.....
(Lisez la suite de cet intéressant documentaire de Jean-François Vallée, Ici

Les prochaines cibles minières

Mais cette réforme du code minier, sous prétexte d’encadrer davantage les activités minières afin de mieux prendre en compte les considérations environnementales et sociales, cherche à faciliter l’exploitation du sous-sol en simplifiant les procédures et les délais d’obtention des titres miniers.
Claude Taton (Article)


Un blog truffé d’infos et notamment cette description d’un pays nouvellement menacé par un PERM (Permis Exclusif de Recherches Minières ) et pour lequel règne l’omerta (comme dans tout projet d’extraction).

Relance minière française : les citoyens ne sont pas les bienvenus !


Bref résumé des pratiques des "sociétés Juniors" dans l’industrie minière. "Que vient chercher en France la société australienne Variscan mines ?

Un document très éclairant sur la place et les stratégies des sociétés (appelées Junior) "poissons-pilotes" des grandes sociétés minières (appelées Major).

Où l’on peut apprécier les divers enjeux et les coups de bluff de ces sociétés exploratrices (Variscan) fortes des connaissances accumulées par leur gérant français au BRGM (subventionné par les fonds publics).

A lire si on veut comprendre les divers enjeux autour de Salau.
Bref résumé des pratiques des "sociétés Juniors" dans l’industrie minière.
"Que vient chercher en France la société australienne Variscan mines ?
Ci-contre.

Et aussi l’article de REPORTERRE : Discrètement les projets miniers se multiplient en France

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document