Association départementale agréée de protection de l'environnement en Ariège

"C’est la beauté de la nature, de la vie, et de l’œuvre de l’Homme dans sa dimension créatrice, qui devra nous inspirer tout au long des voies nouvelles que nous emprunterons." Pierre Rabhi (agriculteur-écrivain-humaniste français)

Accueil > Actions > Agriculture, Santé, Alimentation > Santé-EHS-Linky > Linky et autres compteurs communicants : la rubrique des actions > Compteurs Linky : danger sanitaire, déni démocratique. Nos courriers à toutes (...)

lundi 6 juillet 2015

Compteurs Linky : danger sanitaire, déni démocratique. Nos courriers à toutes les mairies d’Ariège.

Article complété le 19 octobre 2015

Les citoyens de notre pays vont être bientôt devant le fait accompli : chaque foyer devra être pourvu d’un compteur électrique appelé "Linky" ces prochains mois ou années selon les départements et les cantons.
Couplé au "courant porteur en ligne" (CPL), c’est à une multiplication et prolifération d’ondes électromagnétiques que chaque habitant devra supporter chez lui dans l’avenir.

Le système LINKY-MàJ_11/10/2015

Tout d’abord qu’est-ce que le système Linky ? Annie Lobé, journaliste scientifique indépendante nous décrit toutes les "maliciosités" de ces appareils appelés, de façon lénifiante, "intelligents". Lire pour cela, le PDF ci-contre :



Après vote positif à l’assemblée Nationale puis au Sénat fin juin, la décision a été prise définitivement fin juillet 2015 par le retour à l’Assemblée Nationale.
Tout ceci par forcing et sans se demander quels sont les risques potentiels que nous encourons.
Parmi les acteurs français de ce "marché porteur" figurent le Commissariat à l’énergie atomique, STMicroelectronics, ERDF, Schneider Electric ou Google Power Meter.

Le CEA (Commissariat à l’énergie atomique) et Google dans nos maisons pour enregistrer notre activité sur le vif : un gage d’optimisation pour le flicage électronique.

Les maires d’Ariège ayant subi l’assaut des futurs pourvoyeurs et installateurs de ces compteurs pour mieux faire passer la pilule auprès de leurs administrés, le CEA a décidé d’informer à son tour tous les maires d’Ariège. Un seul nous a répondu. Que pensent les autres ???
Nous donnons ci-après le texte envoyé puis la réponse au commentaire de la seule mairie qui a eu le courage de nous interpeler.


Compteur Linky : danger sanitaire, déni démocratique.

Le 26 Mai dernier, l’Assemblée Nationale a voté par scrutin public la loi de transition énergétique qui prévoit de rendre obligatoire le compteur Linky. Ce nouveau compteur d’électricité transforme l’ensemble des appareils électriques en émetteurs de radiofréquences, lesquelles sont officiellement reconnues depuis le 31 mai 2011 comme "potentiellement cancérigènes".

Le refus d’installation du Linky sera sanctionné par une amende de 1500 €…

Le 30 Juin prochain Mme la Ministre de l’Ecologie présentera de nouveau cette loi au Sénat en deuxième examen avant le retour final devant l’Assemblée fin Juillet.

Le vote de l’assemblée, le 26 Mai, n’a été possible que grâce à un tour de passe-passe : Le CRIIREM (Centre de recherche et d’informations indépendantes sur les rayonnements électromagnétiques) a remis un rapport sur le sujet, commandé par le SIPPEREC (Syndicat Intercommunal de la Périphérie de Paris pour l’Electricité et les Réseaux de Communication).

Ce rapport n’est pas encore diffusé, il appartient au SIPPEREC. Néanmoins, la rapporteur Sabine Buis l’a utilisé en déclarant qu’il concluait à l’innocuité du système Linky, afin de rejeter l’amendement n° 823 de la députée Laurence Abeille qui prévoyait de rendre ce compteur non obligatoire.

Comment le Parlement peut-il prendre une décision d’une telle importance sur la base d’un rapport confidentiel, et qui plus est non commandé par le ministère de la Santé ?

Ce rapport soi-disant rassurant contient pourtant la phrase suivante (page 4) :
"Les lieux proches des systèmes CPL et des compteurs télé-relevés sont exposés à des champs électromagnétiques faibles. Une distance de prévention de 2 mètres sera recommandée pour des expositions non impactantes dans les lieux de vie".

Les informations en radiofréquence reçues et fournies par le compteur Linky seront émises en permanence par tous les fils électriques et appareils reliés au compteur. Mais comment peut-on être à 2 mètres de tous les appareils et câbles électriques dans un logement ?

La mise en place de ces compteurs se fera en 6/8 ans, cela représente 35 millions de compteurs et 500.000 concentrateurs dont le CRIIREM précise qu‘une distance de prévention de 5 mètres sera recommandée pour des expositions non impactantes dans les lieux de vie.

De plus, ces installations doivent être sécurisées et doivent présenter des pictogrammes de danger et d’interdiction sur la signalétique spécifique aux ondes électromagnétiques pour la Sécurité et la Santé (Directive Européenne 92-58 et arrêté du04/11/1993).

Ce système est également contestable d’un point de vue sécuritaire, économique, écologique et éthique.
Pour toutes ces raisons nous demandons de rendre la pose de ce compteur facultatif, comme le prévoyait l’amendement de la députée Laurence Abeille.

Il s’agit là d’un strict minimum démocratique : comment parler encore de liberté individuelle si une telle loi devait passer ?

Il n’est pas trop tard pour agir et empêcher ce scandale que serait l’obligation pour tous d’avoir chez soi un appareil « potentiellement cancérigène » !

L’association Le Comité Ecologique Ariégeois.

2éme lettre aux maires d’Ariège

(Face à la passivité des élus locaux, devant ce forcing d’ERDF, nous leur avons envoyé une seconde lettre dès le début de l’opération d’installation des Linky-23 décembre 2015)


Une mairie dont nous ne dévoilerons pas le nom nous a répondu ceci :
« Merci mais il ne faut pas exagérer, au risque de perdre toute crédibilité.
Un compteur électrique ne peut pas transformer un appareil électroménager en émetteur de radio fréquence. En écrivant cela vous montrez que vous n’y connaissez pas grand chose ou que vous mentez, au choix.
Ça m’ennuie parce que, jusque là, je vous trouvais sympathique.
Il est encore temps de vous reprendre. »

Une commune veut bannir les compteurs Linky et Gazpar

Notre réponse :

Monsieur le maire,
Merci également de nous avoir fait part de votre opinion sur cette question effectivement très controversée mais nous maintenons l’alerte vis-à-vis de ces compteurs "intelligents", nous basant évidemment sur des avis autorisés et des chercheurs indépendants.

Les compteurs Linky utilisent la technologie CPL (Courant Porteur en Ligne) ; c’est cette technologie qui pose problème en transformant toute l’installation électrique de l’habitation en émetteur de radiofréquences, compte tenu que le réseau électrique d’une habitation est rarement blindé. Et cela est un vrai risque sanitaire, chacun de nous n’étant pas identique en résistance physiologique aux ondes : pensons aux enfants, aux personnes âgées, aux femmes enceintes, aux EHS, et finalement tout un chacun passant par des baisses d’énergie et de défenses immunitaires.

Bien sûr, le résultat est le même si nous utilisons le CPL pour diffuser Internet dans notre habitation ; mais là c’est notre choix... la différence est que 35 millions d’installations CPL seront actives en France du fait du compteur Linky, sans possibilité d’y échapper, l’installation étant obligatoire.
Consultez Internet avec les mots clefs “CPL”, “Linky” ..., vous obtiendrez toutes les références souhaitées.

Avec cet avertissement, nous ne cherchons pas à créer un climat de peur irrationnel, nous disons simplement que les risques de ces radiofréquences ne sont pas aujourd’hui correctement évalués ; que donc un principe minimal de précaution devrait permettre que l’installation de cette technologie soit libre et non imposée.

Pourquoi l’Autriche en juillet 2013 et l’Allemagne en janvier 2014 ont abandonné le principe d’obligation de l’acceptation des compteurs Linky

Refus du Linky en Belgique-Arguments

Cordialement,
Le Comité Ecologique Ariégeois.


Infos LINKY :
Linky, le compteur qui va augmenter notre exposition aux ondes électro-magnétiques

Compteur Linky : un progrès écologique ou un pas de plus vers le techno-totalitarisme ?

En Ariège, ERDF lance LINKY ce 1er décembre 2015

Un article Québécois très documenté :
https://maisonsaine.ca/sante-et-securite/electrosmog/compteurs-radiofrequences-deborder-vase.html


Voir en ligne : Alternative Santé : Pourquoi il faut refuser Linky, le nouveau compteur « communicant »

Messages

  • tout est fait dans la précipitation pour tuer toutes réprobations ou soulèvement éventuelles...

    a titre informatif, les compteurs linky vont être installé dès début décembre sur la ville de Nîmes, dans le Gard (30).
    j’ai contacté le service clients ERDF (09/69/36/27/96), puis le service technique (09/69/32/18/57), suite à des problèmes de relevés non effectués, et ils m’ont informé que le problème serait bientôt résolu grâce aux compteurs "linky", en me précisant la date, et que le réseau gardois devrait être définitivement couvert d’ici fin 2017.....

  • Bonjour,
    juste qq questions
    Pourquoi changer les compteurs ?Ceux en place fonctionnent parfaitement.
    On est pris pour des demeurés ,des idiots alors on nous sert des "compteurs intelligents" , surement parce que ceux d’avant étaient cons.
    Qui va payer ? Le consommateur évidemment, meme s’il n’a rien demandé.
    Autres questions essentielles : Qui a monté cette arnaque ?A qui profite t elle ?Qui fabrique et vends ces compteurs ? Ou sont les conflits d’interets ?
    Une seule solution résister et refuser ,mais pas seul dans son coin,tous en masse...........
    A suivre

    • Toutes vos questions sont valides et nous nous les sommes posées aussi. Cette histoire de compteurs dits "intelligents" rejoint toutes les autres. Les radars sur les routes, les téléphones et les communications internets sous surveillance, les cartes bancaires pucées...etc. Les dirigeants de la planète veulent tout savoir sur nous pour mieux nous contrôler et mieux nous esclavagiser...
      Comment résister ? Rejoindre les collectifs et les associations conscientes de ces dérives et refuser ces compteurs collectivement.
      A suivre...

  • Bonjour
    Je vous serais reconnaissante de m’indiquer le texte législatif ( ou proposition de loi ) mentionnant que le refus du compteur Linky sera sanctionné par une amende d’un montant de 1 500 euros.
    Je vous remercie vivement de l’intérêt porté à ma demande.
    Bien cordialement

    • Bonjour,
      Merci de l’intérêt que vous portez à notre site Internet et nos actions.
      Concernant l’amende de 1500 € en cas de refus du compteur Linky, c’était une mesure prévue dans le texte de loi initial mais il n’a pas été retenu dans le texte définitif, heureusement. Cet argument est souvent avancé par les installateurs pour vous faire peur mais il est caduc ! ne vous laissez pas impressionner vous êtes tout à fait dans votre droit pour le refuser aucune sanction quelle qu’elle soit ne peut vous être appliquée (ni amende, ni coupure, ni rien d’autre). Je vous invite à consulter l’article dont le lien s’affiche ci-dessous.

      Ici en Ariège un collectif "Touche pas à mon compteur 09" (info.linky@gmx.fr) s’est monté en début d’année et est très actif. Il n’a pas de site Internet encore mais diffuse des newsletter régulièrement avec les infos qui concernent le département, mises à jour en permanence. Si vous avez dans votre secteur un collectif anti-linky, n’hésitez pas à nous le faire savoir car nous essayons de créer un réseau de collectifs.

      En espérant avoir répondu à votre question,

      Cordialement,
      Le Comité Écologique Ariégeois

      Voir en ligne : Refus Linky

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document