Association départementale agréée de protection de l'environnement en Ariège

"C’est la beauté de la nature, de la vie, et de l’œuvre de l’Homme dans sa dimension créatrice, qui devra nous inspirer tout au long des voies nouvelles que nous emprunterons." Pierre Rabhi (agriculteur-écrivain-humaniste français)

Accueil > Actions > Agriculture, Santé, Alimentation > Agriculture - Elevage > Consultation publique régionale à propos de l’extension des zones vulnérables (...)

mardi 16 décembre 2014

Déposé le 16/12/2014

Consultation publique régionale à propos de l’extension des zones vulnérables au titre de la directive Nitrates.

Le commentaire envoyé par le CEA

Réponse de l’association Le Comité Ecologique Ariégeois à la consultation publique régionale à propos de l’extension des zones vulnérables au titre de la directive Nitrates.

« Le dossier transmis par la préfecture 09 aux membres du CODERST est assez bien fait. Mais il manque plusieurs informations de première importance pour la compréhension et la résolution de toute cette problématique :

1/ Rien sur les atteintes connues et/ou prévisibles, à l’environnement aquatique et à la santé humaine en raison de la présence de nitrates dans les eaux souterraines et superficielles.

2/ Rien sur les relations de cause à effet entre l’intensification toujours croissante de l’élevage et l’arrivée de nitrates d’origine agricole organique au contact des eaux. En effet seule la montagne, région traditionnelle de l’élevage extensif parait échapper à l’extension des zv. Cependant même en milieu montagnard, l’augmentation des bêtes et des stabulations a parfois des conséquences sur l’eau par manque d’espace plat pour stocker les fumiers loin des nombreux ruisseaux.

3/ Rien sur les relations de cause à effet entre l’utilisation massive des engrais pour les cultures de céréales dans les côteaux et en plaine, notamment pour la monoculture du maïs et l’arrivée de nitrates d’origine agricole chimique au contact des eaux.
Même lorsqu’une couverture hivernale représente un progrès, si le maïs succède au maïs d’une année à l’autre, cela demeure une monoculture avec excès d’engrais et appauvrissement de la terre.

4/ Rien sur les effets de l’irrigation massive qui ramène l’eau chargée de nitrates en lessivant les sols cultivés près des cours d’eau.

5/ Rien sur les positions de la profession (la FNSEA et les Chambres d’agriculture). Depuis une douzaine d’années, celle -ci a minimisé l’impact des nitrates et la responsabilité de l’agriculture productiviste, pour inciter l’administration à repousser le problème jusqu’à la situation actuelle qui coince en raison de la condamnation par la CJEU.

6/ Rien ou presque sur la nécessité de faire évoluer les pratiques agricoles pour solutionner les atteintes à l’environnement et à la santé induites par ces dernières.

Le Comité Ecologique Ariègeois. »


Intervention de F.Calvet

En PDF, ci contre, l’intervention de F.Calvet lors du vote de cette motion au Conseil Régional.





Voir en ligne : Notre participation au CODERST du 8/12/2014 sur ce sujet

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document